Rocamadour : un village vertical

Depuis l’époque médiévale, le village de Rocamadour dans le sud-ouest de la France attire des pèlerins de toute l’Europe pour ses monuments historiques et son sanctuaire de la Sainte Vierge Marie. On dit que Saint Amadour aurait vécu et serait mort ici, peu de temps après qu’il soit parti de Jérusalem. Selon la légende, après que le corps de St Amadour ait été découvert, plusieurs miracles ont eu lieu et, comme les pouvoirs de guérison des restes d’Amadour sont devenus célèbres, le site a commencé à attirer des pèlerins et des dons de rois et de reines françaises permettant au site de devenir un village avec plusieurs sanctuaires et lieux de culte. Finalement, Rocamadour est devenu un important arrêt sur le chemin de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

rocamadour

Rocamadour attire les visiteurs pour une autre raison : son emplacement. Le village s’accroche à la falaise d’un canyon sculpté par la rivière Alzou. Les bâtiments en pierre de Rocamadour grimpent en trois étages sur le coté de la falaise jusqu’à une hauteur de 120 mètres. Les trois étages du village de Rocamadour datent du Moyen Âge, ils reflètent les trois ordres de la société : les chevaliers au-dessus, liés aux clercs religieux au milieu et les travailleurs laïcs en bas près de la rivière. Les habitations et les maisons de Rocamadour sont donc situées au pied de la falaise. Malgré une importante campagne de restauration au 19e siècle, la ville conserve une grande partie de son architecture médiévale.

maisons rocamadour

Crédits photos : dynamosquito, Liz Castro, Anthony CLEMENT, Patrick Nouhailler, Luc, Luc, JP Newell, Lynn RainardLynn Rainard, Luc.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire