Les maisons rurales au Honduras

Parce que le Honduras a traditionnellement été un pays agraire et, malgré les taux rapides de croissance urbaine, c’est toujours l’un des pays les moins urbanisés d’Amérique centrale, les conditions de vie dans les campagnes sont une préoccupation majeure. Une grande majorité des habitants des campagnes sont des petits agriculteurs qui, jusqu’à posséder leurs propres parcelles ou devenir ouvriers sans terre, travaillent pour des petits salaires dans des fermes. Beaucoup de paysans possédant des parcelles cherchent également du travail salarié à temps partiel pour compléter leurs revenus.

La plus grande partie de la population rurale habite dans une ou deux pièces construites dans des huttes de canne à sucre avec des planchers de terre. Au fur et à mesure que l’agriculture et l’élevage de plantations ont augmenté, de nombreux paysans ont eu de plus en plus de mal à trouver un terrain convenable pour une maison.

maisons rurales honduras

Chaque groupe ethnique au Honduras a un style architectural distinct, comme les maisons du peuple Miskito ou les maisons traditionnelles de Garifunas. La plupart des maisons des populations rurales pauvres sont constituées de matériaux locaux, avec des sols en terre battue, des murs d’adobe ou de bois, et des toits de tuiles d’argile, de tôle ondulée ou de chaume. La cuisine est habituellement une pièce spéciale à l’extérieur de la maison, avec un feu de bois construit sur le sol ou sur une plate-forme surélevée. Les porches sont très fréquents, souvent avec un ou plusieurs hamacs. Lors d’une visite, on est reçu sur le porche bruyant plutôt que dans la maison. Le porche est utilisé comme un salon d’entrée. La maison est souvent plâtrée de boue, et les gens font des dessins avec des terres naturelles de différentes couleurs.

Sources et crédits photos : everyculture, countrystudies, onemillionlights, visualgeography, Iris.

Enregistrer

Booking.com

Laisser un commentaire