architecture coloniale française

Architecture coloniale française

Reconnues pour leur style symétrique, leurs toits à forte pente et leurs vastes porches enveloppants aux niveaux inférieur et supérieur, les maisons coloniales françaises sont extrêmement répandues dans le sud-est américain, en particulier en Louisiane. Le style, parfois appelé chalet cajun, architecture créole, architecture de plantation ou maisons surélevées, est devenu un style de construction emblématique du sud-est américain. Bien que le style colonial français ait évolué et soit adapté au cours des derniers siècles, les maisons coloniales françaises d’aujourd’hui ont conservé de nombreux éléments et caractéristiques traditionnels.

Histoire de l’architecture coloniale française

Datant du début au milieu des années 1600 (lorsque les colons français ont commencé à arriver aux États-Unis), les maisons coloniales françaises se trouvent généralement dans des régions autrefois gouvernées par la France, y compris des sections du Mississippi et de l’Ohio. La Louisiane, cependant, a la plus grande concentration de maisons coloniales françaises.

En règle générale, les styles architecturaux sont influencés par l’environnement et les outils et matériaux disponibles pour la construction. Le style colonial espagnol, par exemple, utilisait de l’adobe (fabriqué à partir d’argile et de paille) et des tuiles en terre cuite parce que les matériaux étaient facilement disponibles dans le sud-est et le sud-ouest des États-Unis. Cependant, lorsque les colons français sont arrivés sur le territoire de la Louisiane, leur environnement n’a pas aiguillé leurs styles de construction, ni les matériaux qu’ils ont utilisés. Au contraire, les premiers colons français ont construit des maisons plus adaptées aux climats tempérés, et non aux conditions chaudes et humides du sud-est.

En conséquence, les premières maisons coloniales françaises ont été construites avec des ossatures en bois qui ont été insérées directement dans le sol; toits escarpés en chaume, pierre ou tuile; et des pièces plus petites qui étaient généralement séparées par une cheminée en pierre. Au fil du temps, le bâtiment colonial français s’est adapté pour protéger les maisons contre la chaleur, l’humidité, la pluie, les inondations et les ouragans :

  • Les porches emblématiques enveloppants, appelés galeries, ont été construits pour protéger les maisons des rayons du soleil, de la chaleur et de la pluie.
  • Les maisons ont été soutenues par un sous-sol surélevé pour protéger les quartiers d’habitation des inondations
  • Les plafonds ont été surélevés et voûtés pour atténuer la chaleur extrême qui s’accumulait à l’intérieur de la maison

Bien que les maisons coloniales françaises étaient autrefois de petites structures symétriques qui mesuraient généralement une pièce de profondeur sur deux pièces de large, la taille moyenne a également changé avec le temps. Pour réduire la construction, cependant, les nouvelles pièces étaient souvent rattachées à des pièces existantes et n’étaient pas séparées par un couloir. Cette technique de construction (que vous trouverez dans de nombreuses maisons de style shotgun de la Nouvelle-Orléans) avait l’avantage supplémentaire de créer un système de ventilation croisée qui permettait à l’air frais de pénétrer toutes les pièces de la maison.

architecture coloniale française

Aujourd’hui, il est rare de trouver une nouvelle maison de style colonial français. Contrairement à l’architecture de style renouveau espagnol, la colonisation française n’a pas connu de résurgence majeure parmi les constructeurs d’habitations aux États-Unis.

Éléments incontournables du style colonial français

Bien qu’il soit rare de trouver une nouvelle maison coloniale française aux États-Unis, il existe plusieurs caractéristiques d’identification que vous verrez dans les maisons coloniales françaises en Louisiane, au Mississippi et le long de la rivière Ohio :

Un extérieur carré et symétrique : la plupart des maisons coloniales françaises sont des structures carrées en bois avec une porte d’entrée centrée flanquée de deux fenêtres. La plupart des pièces intérieures ont accès à l’extérieur par des portes doubles.

Un sous-sol surélevé : afin de protéger les quartiers d’habitation de la maison des inondations pendant la saison des pluies ou des ouragans, les maisons coloniales françaises étaient souvent calées sur des sous-sols de premier niveau. Ces sous-sols offraient une protection contre les éléments, ainsi qu’un espace de rangement supplémentaire.

Plafonds hauts : les hauts plafonds ont été construits pour atténuer les conditions chaudes et humides des maisons coloniales françaises, de sorte que vous verrez souvent des fenêtres et des portes hautes à l’extérieur des maisons.

Un grand porche enveloppant : connu sous le nom de galerie, un porche enveloppant est un élément clé de l’architecture coloniale française. La plupart des maisons coloniales françaises comportaient un porche inférieur, hors des quartiers des serviteurs, et un porche supérieur, entourant les chambres des propriétaires. Bien que ces porches aient été construits à l’origine pour protéger la maison de la chaleur et de la pluie, ils ont été stylisés avec des luminaires en fer forgé au cours des années 1800. L’ajout d’éléments en fer à une maison n’est pas une technique française traditionnelle, de sorte que les porches et balcons en fer que vous voyez aujourd’hui sont uniques aux structures coloniales françaises américaines.

Escaliers et couloirs extérieurs : afin de ventiler la maison, de nombreuses maisons coloniales françaises ont été construites avec des escaliers extérieurs et des couloirs.

Où trouver des maisons coloniales françaises

Comme mentionné précédemment, la plus grande concentration de structures coloniales françaises se trouve en Louisiane. Le Garden District de la Nouvelle-Orléans compte des centaines de belles maisons coloniales françaises traditionnelles, tandis que la Louisiane rurale propose de vastes maisons de plantation construites dans le style colonial français.

Il est rare de voir une maison coloniale française nouvellement construite, mais des vacances en Louisiane peuvent offrir un aperçu des techniques de construction traditionnelles des premiers colons français d’Amérique.

ARTICLES SIMILAIRES :

Ajouter un commentaire

chasses au trésor