Les maisons traditionnelles d’Assam

La région du nord-est de l’Inde, sujette à de nombreux types de calamités naturelles, utilise des techniques de construction qui s’avèrent résistantes aux catastrophes. L’un des types les plus communs de maisons traditionnelles trouvées dans cette partie du pays est la maison de type Assam, principalement vue dans l’état d’Assam. Ce type de construction utilise des matériaux légers tels que le bambou, le bois, etc., qui s’avèrent extrêmement efficaces contre les séismes. Malheureusement, ces maisons traditionnelles d’Assam sont en train de disparaitre avec l’avancement de la technologie.

maison assam

La « maison de type Assam » est commune dans tout le nord-est de l’Inde. La majorité de ces maisons sont utilisées à des fins résidentielles. Typiquement, ces maisons sont construites avec des matériaux disponibles localement comme le bambou, le bois, le chaume, etc. Ces maisons répondent aux exigences de sécurité parasismique de rectangularité et de simplicité. Les maisons d’Assam sont des structures de plain-pied constituées de murs en maçonnerie de brique ou de pierre jusqu’à environ 1 m au-dessus du sol. Cette maçonnerie supporte les murs constitués de bambou tissé ensemble avec un cadre en bois, et enduit de ciment ou de plâtre.

maison traditionnelle assam

Les maisons traditionnelles assamaises sont spécifiquement conçues pour résister aux secousses dangereuses des tremblements de terre. Les maisons traditionnelles d’Assam sont généralement faites de matériaux disponibles localement et dans cette région, le bambou est un matériau trouvé en abondance. Pour les maisons construites dans des zones sujettes aux tremblements de terre, un paramètre de flexibilité du cadre et de capacité de charge est nécessaire, car les structures rigides lorsqu’elles sont secouées vigoureusement par un séisme se cassent plus facilement que les structures flexibles. C’est là que le bambou intervient. Le bambou est connu depuis des siècles comme un matériau flexible mais résistant capable de supporter des charges imposées et sismiques.

maison assam

Pour le processus de construction, des poteaux de bambou sont utilisés comme cadre de la maison avec une fondation peu profonde. Une fois que les poteaux de bambou sont érigés, c’est ensuite la construction des murs. Les murs sont construits avec un matériau appelé « Ikora ». Les Ikora sont posés verticalement et tissés ensemble sous la forme d’un tapis avec de minces morceaux de bambou. Ensuite, c’est le plâtrage des murs pour lesquels on utilise du mortier de boue. Le mortier de boue est préparé simplement en mélangeant de la terre et de l’eau jusqu’à ce que le mélange devienne optimal pour être posé sur les murs d’Ikora. Les murs sont enduits des deux côtés avec un nombre décent de couches de mortier. Une fois le mortier séché, une couche de finition à base d’un mélange de boue et de bouse de vache est appliquée sur les murs.

maison assam

Pour le toit, l’idée est de le rendre encore plus léger par rapport au reste de la structure avec la spéculation évidente qu’il pourrait tomber sur les habitants lors d’un tremblement de terre. Le matériau utilisé est soit des tôles ondulées, soit du chaume, selon le choix des habitants. Pour le toit de chaume c’est à nouveau la même technique que les murs d’Ikora qui est appliquée. Le chaume est tissé avec de fines pièces de bambou. Le toit est fait en pente pour drainer l’eau de pluie et est posé sur une poutre en bois ou en bambou. Outre les matériaux légers utilisés, les pratiques de construction résistantes aux séismes telles que l’utilisation de bandes sismiques au niveau du toit, du linteau et du socle rendent ces maisons plus sûres.

maison assam

L’Assam a une histoire de tremblements de terre massifs avec des magnitudes atteignant 8,6 sur l’échelle de Richter (1950 tremblement de terre d’Assam). Les maisons traditionnelles en bambou et en terre ont résisté au temps, mais avec l’évolution des choix humains, ces maisons ont été remplacées par des bâtiments en béton de grande hauteur compromettant ainsi la sécurité lors des tremblements de terre. Des études sont en cours pour rendre les bâtiments modernes de grande hauteur plus sûrs, mais il n’en reste pas moins qu’en Inde, la plupart des bâtiments construits ne résistent pas aux tremblements de terre et sont donc vulnérables aux dommages.

maison assam

Sources : krishisanskriti, polkacafe, earthquakeengineeringblog, housetraditional.

Laisser un commentaire