granulés pour chaudière

Chaudière à granulés : coûts, fonctionnement et avantages

Les énergies renouvelables sont très populaires. L’indépendance vis-à-vis des combustibles fossiles et des prix des combustibles, la conscience écologique et enfin l’exigence légale d’une utilisation proportionnée des énergies renouvelables dans la fourniture d’énergie de chauffage mettent particulièrement l’accent sur les systèmes de chauffage individuels. L’un de ces systèmes est la chaudière à granulés (ou chaudière à pellets) qui possède un certain nombre d’avantages. Continuez la lecture de cet article pour les découvrir.

Qu’est-ce qu’une chaudière à granulés ?

Un système de chauffage à granulés est l’un des systèmes de chauffage à combustible solide, comme la chaudière à combustible solide pour les bûches ou le système à copeaux de bois. La chaudière à granulés elle-même est en grande partie la même que les autres chaudières à combustible solide, mais est spécialement adaptée à la granulométrie standardisée du combustible en termes d’alimentation en air, de chambre de combustion et également de traitement des cendres. Par contre, la charge avec le combustible, c’est-à-dire les granulés de bois, est particulière pour ce type de chauffage. Un silo fixe ou un bunker en terre est construit. Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir les chaudireres à granulés.

Alternativement, un silo dit à sacs peut être installé dans la chaufferie ou dans une zone voisine, dans lequel un conteneur textile dans un cadre en acier sert de stockage. Selon le système, le chauffage est alimenté soit par une vis sans fin soit par une soufflante avec tuyau d’aspiration. Globalement, ce système installé en permanence s’avère très simple d’utilisation et peu d’entretien, contrairement aux bûches fendues par exemple. Le chargement manuel n’est pas nécessaire. Semblable à la livraison de mazout classique, le carburant est livré par camion et soufflé dans le bunker via des tuyaux. La plus grande portée du nettoyage est la poussière et les cendres, la poussière provenant du stockage du combustible et du transport vers le brûleur constituant la part la plus importante.

Particularités de la chaudière à pellets

Quelles sont les particularités d’un tel système de chauffage à granulés ? Outre la combustion évidente de matières premières renouvelables, cela inclut la fonction hautement automatisée, contrairement à d’autres systèmes solides. De cette manière, le chauffage atteint un niveau de confort quasiment comparable à celui des appareils au gaz ou au fioul, tout en ayant un bilan écologique nettement meilleur.

Une autre particularité que l’on retrouve rarement ailleurs sous cette forme est la grande flexibilité de la chaudière à granulés. En plus des granulés, de nombreux modèles peuvent également être chauffés avec des combustibles solides, c’est-à-dire du bois de chauffage, sans aucune conversion technique. Dans ce large éventail d’utilisations du bois, du quasi-nature au traitement industriel, les systèmes de chauffage à granulés présentent une gamme d’utilisations qu’aucun autre type de chauffage ne peut égaler aujourd’hui.

granulés bois pour chaudière

Avantages du chauffage au combustible solide

L’un des grands avantages d’un système de chauffage à granulés est l’utilisation polyvalente décrite précédemment des combustibles granulés d’une part et du bois de bûche d’autre part. Certains modèles peuvent également utiliser des copeaux de bois. Une chaudière à granulés permet notamment aux propriétaires d’arbres de les utiliser pour faire des économies, mais sans avoir à passer aux granulés comme réserve lorsqu’ils n’ont plus de bûches. De plus, le chauffage aux granulés présente des avantages en termes de sécurité. Imaginez qu’un réservoir de pétrole ou de gaz fuit et que le carburant s’échappe. En comparaison, le risque pour la santé lié à la fuite de pellets est marginal.

Outre ces aspects techniques, l’aspect écologique de ce chauffage compte aussi pour beaucoup de monde. L’utilisation de combustibles régénératifs associée à une technologie simple et nécessitant peu d’entretien est convaincante et ouvre également la voie à une production de chaleur durable pour les ménages sans terre, sans stock de bois de chauffage ou autre accès au bois de chauffage. De plus, il convient d’ajouter que les systèmes de chauffage à granulés renommés peuvent recourir à des possibilités de financement dans une bien plus grande mesure que les systèmes au gaz ou au mazout. De cette manière, les coûts plus élevés peuvent être compensés au moins partiellement.

La chaudière à granulés et ses coûts

Cela nous amène au sujet des coûts. Il est incontestable qu’un système de chauffage à granulés coûte plus cher qu’une simple chaudière à gaz. Cependant, il n’est pas possible de dire en termes généraux à quel point ces coûts supplémentaires sont élevés. Parce que les surcoûts dépendent de nombreux facteurs. D’une part, la dimension générale et les performances du système de chauffage doivent être prises en compte. De plus, il ne s’agit pas seulement d’une chaudière, mais aussi de toute la technologie de stockage et de transport des granulés. Si, par exemple, il y a une ancienne salle de réservoir d’un système de chauffage au mazout présent, un silo à sacs peut être installé sans effort. Les surcoûts sont alors moins élevés que pour un bunker à encastrer dans le sol du jardin. De plus, tous les systèmes de chauffage à granulés n’entraînent pas des coûts dans le même cadre. Si l’on attache de l’importance à la combinabilité avec les bûches, cela signifie plutôt des coûts supplémentaires plus élevés qu’un simple système standard sans fonctionnement combiné.

En plus des coûts d’acquisition, les coûts de maintenance doivent bien sûr également être inclus dans le calcul. En fin de compte, il n’y a pratiquement aucune différence entre une chaudière à granulés et une chaudière au fioul ou au gaz. Cependant, le transport de la trémie à granulés au système de chauffage comporte de nombreux composants mécaniques qui s’usent et doivent être entretenus. D’autre part, le stockage est beaucoup moins sujet aux pannes et n’a pas d’effets néfastes sur l’environnement en cas de dommage. Par conséquent, les exigences en matière d’inspections régulières sont également inférieures. Si vous résumez tous ces points dans un bilan global, il est presque inévitable que les systèmes à granulés entraînent une nette augmentation des coûts. Le niveau de ce plus doit cependant être déterminé en fonction de la situation individuelle.

Ajouter un commentaire

chasses au trésor