Voici une cabane en pierre sèche récemment construite, c’est une structure traditionnelle de la Haute-Loire appelée chibotte. Elle est construite en utilisant une technique connue « des deux peaux ». En interne, il y a une voûte en encorbellement de pierres plates inclinées à un angle d’environ 15° dans une succession verticale d’anneaux de diamètre décroissant. Les pierres tournés vers l’extérieur sont disposées avec une inclinaison vers l’intérieur afin de les empêcher de glisser.

cabane en pierre sèche

La construction de la voûte se fait couche par couche, plutôt que de construire le toit d’abord, puis la peau extérieure. Cette chibotte est de Manuel Duveau. Elle a été construite sur les pentes d’Aiguilhe au printemps 2005 et a demandé environ 2 mois de travail.

chibotte

chibotte-3

Les chibottes étaient construites comme des refuges temporaires ou saisonniers pour les travailleurs des champs et des vignes. Le nom chibotte a été popularisé au début du 20ème siècle par le savant Albert Boudon-Lashermes, emprunté à partir de textes médiévaux. Le nom vernaculaire utilisé par les viticulteurs était tsabone.

chibotte-4

chibotte-5

chibotte-6

chibotte-7

Il existe de nombreuses autres appellations et formes pour les différentes cabanes en pierre sèche de France, comme la cabane en pierre sèche de la vidéo ci-dessous. Je ne vais pas refaire un article sur ce point mais vous diriger vers l’article de Wikipédia qui est déjà très complet.