Les tours carrées (ou maisons fortes) du Cap Corse

Entre le 15ème et le 16ème siècle, la richesse des principales familles du Cap Corse favorisa l’édification de tours carrées, à la fois demeures seigneuriales et maisons fortes (case forte), elles étaient destinées à la protection des habitants contre les incursions des pirates barbaresques. Ces tours qui existent dans tous les hameaux, donnent à Morsiglia son panorama caractéristique et unique en Corse car elle en possède 9 encore debout. Souvent abandonnées, ces maisons fortes ont été restaurées et sont à nouveau habitées. Chaque commune en compte au moins une (et pas seulement dans le Cap Corse).

Les tours carrées : refuges face aux barbaresques

Les visiteurs du Cap Corse sont souvent étonnés par la quantité de tours qu’ils découvrent dans cette région. Au premier regard apparaissent deux genres de tours : les tours rondes et les tours carrées. Mais elles ne doivent pas être confondues. Les tours rondes (dites tours génoises) sont un dispositif militaire pour prévenir en cas d’invasion, tandis que les tours carrées sont des maisons notables et seigneuriales fortifiées.

Les tours génoises (rondes) sont, généralement construites au bord de la côte ; ce sont en réalité des tours de guet. Il en a été édifié une centaine sur le littoral corse. Jadis, quelques hommes étaient chargés de la surveillance du large et donnaient le signal à la population à l’approche de l’ennemi. Ces guetteurs étaient entièrement à la charge des habitants qu’ils protégeaient. Ils recevaient des dons en nature et une solde. Il n’y a pas de tours côtières sur le territoire de la commune de Morsiglia, même si la silhouette des quelques moulins à vent construits au 18ème siècle le fait croire.

tour genoise corse

Les tours carrées, à Morsiglia sont au nombre de neuf ; peut être ont-elles été onze à en croire les bases de certaines maisons. On peut les classer en deux catégories : les tours d’habitation et de refuge, comportant de vastes locaux habitables, et les tours que leurs dimensions semblent affecter plus exclusivement à une fonction de refuge et de défense. Ces dernières sont moins bien aménagées à l’intérieur et moins spacieuses. Toutefois, leurs caractères et aménagements généraux sont les mêmes : un rez-de-chaussée composé d’une ou deux caves voûtées, deux étages et une terrasse avec mâchicoulis. On peut aussi souligner que le mur faisant face à la montagne, et donc le plus menacé, ne présente jamais de fenêtre, mais des meurtrières étroites et inaccessibles.

tour carrée cap corse

Une base pour une plus grande demeure

Après avoir été longtemps abandonnées, certaines tours ont été rénovées, agrandies et transformées. C’est le cas du Palazzu Ghielfucci qui a été édifié en 1838 ; en fait, la construction proprement dite ne porte que sur une sorte de galerie à deux niveaux sur arcades coté nord, reliant deux bâtiments existants : une tour carrée coté ouest, la tour Caraccioli, et un autre bâtiment aussi ancien à l’est.

Palazzu Ghielfucci

Un autre exemple est le Château Merlacce Tour, à Centuri, qui a été transformé (magnifiquement) par le marquis de Sedilo au 20ème siècle. La bâtisse est à nouveau à l’abandon depuis plusieurs années mais est vraiment superbe !

Merlacce centuri

D’autres n’ont pas été agrandies mais ont été joliment rénovées.

tour carrée morsiglia tour carrée morsiglia morsiglia tours carrées cap corse tour carrée rénovée maison forte cap corse village corse tour carrée

Sources : amichidiurughjone.org et fracademic.com

Booking.com

Laisser un commentaire