Tour David à Caracas : le plus haut bidonville du monde

La Tour David à Caracas, un gratte-ciel de 45 étages au centre de la capitale vénézuélienne, est un monument imposant représentant la crise bancaire du pays et la pauvreté de la population de la ville.

La tour David  (El Torre de David) est inachevée est abandonnée depuis près de 20 ans depuis la mort de son développeur en 1994. En raison de la crise bancaire qui a suivi, la construction n’a jamais été reprise. Bien que le bâtiment ait été oublié par ses investisseurs, il n’a pas été oublié par les personnes appauvries de Caracas, une ville où près de 70% des habitants vivent dans des bidonvilles.

Au cours des 8 dernières années, il a été lentement peuplé par des personnes qui ont formé une communauté pour aider à gérer le bâtiment et à le rendre habitable. En 2012, 750 familles vivaient dans le bâtiment. Ce nombre est maintenant probablement encore plus élevé. Le bâtiment est rempli avec sa propre infrastructure et son économie : les résidents mettent en commun de l’argent pour maintenir l’électricité et l’eau courante, et il y a des magasins, une église et même une salle de gym. Bien que certains craignent que le bâtiment puisse servir de havre aux meurtriers et aux trafiquants de drogue, il sert également de lieu de vie à beaucoup de pauvres.

Près de 70% de personnes à Caracas vivent dans des bidonvilles qui serpentent dans les collines de la ville.

La tour David de 45 étages se trouve au centre de Caracas. Ce qui était censé être le troisième gratte-ciel le plus élevé au Venezuela est maintenant le plus grand bidonville vertical au monde.

Les personnes âgées et les personnes moins en forme vivent dans les étages inférieurs tandis que les jeunes et les personnes en bonne santé occupent les étages supérieurs. Le bâtiment de 45 étages n’a pas d’ascenseurs. Les espaces publics, comme la cage d’escalier, sont peints avec des couleurs vives pour se sentir plus comme à la maison.

Les trous dans les murs comme celui-ci favorisent la circulation de l’air. La température moyenne à Caracas atteint 28 degrés.

Chaque famille « décore » son espace avec tous les matériaux qu’elle peut trouver ou acheter. Dans cet appartement, les journaux servent de papier peint.

Il y a même une salle de gym commune sur le toit avec des poids fabriqués à partir d’équipements d’ascenseur inutilisés.

Le bâtiment dispose d’une collection de magasins, d’épiceries et d’autres services disponibles.

Source et crédits photos : boredpanda, Sebastian Liste, Iwan Baan.

Enregistrer

Booking.com

Laisser un commentaire