Nouvelle-Zélande : Villa & Bungalow

Les 19ème et 20ème siècles ont apporté un changement incroyable pour la Grande-Bretagne et l’Irlande, à travers l’urbanisation, l’industrialisation et l’ère de la vapeur. En raison du changement massif dans le commerce et le style de vie, beaucoup ont fui vers la Nouvelle-Zélande pour commencer une nouvelle vie plus rurale et nostalgique, que beaucoup d’entre eux ont perdu dans cette nouvelle Grande-Bretagne. Au cours de cette immigration, alors que le voyage moins cher était direct de l’Angleterre vers la Nouvelle-Zélande, il y avait une option plus rapide pour un prix plus élevé qui traversait les États-Unis. Ce voyage incluait un train à travers l’Europe pour éviter le voyage de mer. Un grand nombre d’immigrants plus riches ont pris ce passage et se sont inspirés pour leur future maison de l’architecture qu’ils ont vue sur la côte ouest de l’Amérique.

Villas du 19ème siècle à San Francisco : les Painted Ladies de San Francisco.

Ces magnifiques maisons à flanc de colline étaient ensoleillées, fraîches et invitantes. Les caractéristiques distinctives de la villa victorienne étaient les toits à pignon, une baie vitrée dans la pièce de devant, des éléments décoratifs le long des avant-toits et sur le pignon. L’inspiration de l’architecture en Amérique du Nord, comme celles décrites ci-dessus, a eu un impact direct sur l’architecture en Nouvelle-Zélande.

Les villas de Wellington en Nouvelle-Zélande

Le mouvement bungalow en Amérique au 20ème siècle a changé la formalité de la maison, permettant au design de refléter le besoin du soleil, et a donné une esthétique beaucoup plus humble. La construction était faite de matériaux simples, avec des caractéristiques moins ornées, donnant une esthétique détendue et confortable. Le changement comprenait également l’abaissement des lignes de toit, ce qui permettait de garder les maisons plus chaudes durant les mois d’hiver.

Bungalows à San Francisco

Cette conception détendue se reflète dans les premières maisons en Nouvelle-Zélande, et on peut même dire que beaucoup de villas victoriennes sont à la frontière entre les villas traditionnelles et les bungalows. Dans les maisons d’Oriental Bay à Wellington en Nouvelle-Zélande (ci-dessous), vous pouvez voir ces lignes de toit plus basses, et l’avant-toit orné décoratif disparaitre pour des structures plus simples et humbles.

Source : nestingfolk.com

activités familiales

Laisser un commentaire