Les maisons à travers le Japon

Dans l’ancien Japon, il y avait essentiellement deux types de maisons différentes.

Le premier était ce qu’on appelle une maison semi-souterraine, dans laquelle des colonnes sont insérées dans un grand trou creusé dans le sol, puis entouré d’herbe. Le second était construit avec le plancher surélevé au-dessus du sol. Le style de maison avec un plancher surélevé est apparemment arrivé au Japon en provenance d’Asie du Sud-Est, et ce type de bâtiment a apparemment été utilisé pour stocker des céréales et d’autres aliments pour qu’ils ne soient pas gâchés par la chaleur et l’humidité.

maisons au japon

Les premières maisons semi-souterraines étaient rondes

maison au japon

Celle-ci a un trou pour la fumée à côté de l’entrée. Maison reconstruite sur l’île Hokkaido

les maisons au japon

Reconstruction d’une maison semi-souterraine au centre archéologique Tokyo Maibun

Au cour du 11ème siècle, quand la culture unique du Japon est entrée en pleine floraison, les membres de l’aristocratie ont commencé à construire un style distinctif de maison pour eux-mêmes appelée shinden-zukuri. Ce type de maison, qui se trouvait au milieu d’un grand jardin, était symétrique, et ses pièces étaient connectées avec de longs couloirs. Cela permettait aux résidents de profiter des événements saisonniers et de la beauté de la nature.

maison shinden-zukuri

Lorsque le pouvoir politique est passé de la noblesse au samuraï (classe guerrière) et qu’une nouvelle forme de bouddhisme a fait son apparition au Japon, les aspects fondamentaux de la culture japonaise traditionnelle que nous connaissons aujourd’hui ont commencé à prendre racine, y compris l’ikebana (arrangement floral) et la cérémonie du thé. Les samouraïs ont créé leur propre style de maison appelée shoin-zukuri. Cette influence peut être vue dans l’ornement d’alcôve des pièces des maisons modernes.

maison shoin-zukuri

Le Ginkaku-ji (temple bouddhiste) est le plus ancien exemple existant de shoin-zukuri

Les maisons des gens ordinaires ont évolué différemment. Les agriculteurs des différentes régions du pays avaient des maisons qui étaient adaptées aux conditions locales. Les maisons japonaises construites dans le style gassho dans le village de Shirakawa-go, qui est répertorié comme un site du patrimoine mondial, sont des exemples de résidences où les gens ordinaires vivaient. Les maisons au Japon de certains agriculteurs avaient de l’espace pour garder leur bétail et leurs chevaux à l’intérieur, tandis que les maisons des habitants de la ville étaient souvent serrées de façon rapprochée le long des rues. Comme les propriétaires urbains étaient taxés en fonction de la largeur de la façade avant de la maison, leurs maisons étaient construites de façon longue et étroite. Ce style peut encore être vu aujourd’hui dans les villes anciennes comme Kyoto.

maison Gassho

Maison de style gassho à Shirakawa-go

La maison au Japon a continué à se développer dans l’ère Meiji (1868-1912). Certaines villes avaient des maisons construites dans le style kura-zukuri, qui présentaient un aspect extérieur japonais mais étaient fabriquées à partir de matériaux plus résistants au feu. Le style qui est la base pour les maisons au Japon aujourd’hui, qui ont généralement un long couloir à travers le milieu de la maison avec des pièces de chaque côté, combine la culture étrangère avec le style de maison préféré par les samouraïs.

Maison de style kura-zukuri à Kawagoe

Maison de style kura-zukuri à Kawagoe

Les maisons au Japon aujourd’hui

Les maisons au Japon ont des styles modernes et traditionnels (voir la maison traditionnelle japonaise). Deux modèles de résidences sont prédominantes dans le Japon contemporain : la maison individuelle et l’immeuble à logements multiples (qui appartient soit à une personne physique ou morale et qui loue des appartements aux locataires, ou les appartements sont détenus par les occupants). Les autres types de logement, en particulier pour les personnes non mariées, sont des maisons de pension (qui sont populaires parmi les étudiants), des dortoirs (communs dans les entreprises), et des casernes (pour les membres des Forces d’auto-défense, de la police et d’autres agents publics).

Maison individuelle moderne

Maison individuelle moderne

maison traditionnelle au japon

Maison individuelle traditionnelle

building japon

Un bâtiment de logement public créé par le gouvernement de Tokyo

Une caractéristique inhabituelle des logements japonais est que les maisons sont présumées avoir une durée de vie limitée, et sont souvent démolies et reconstruites après quelques décennies, généralement vingt ans pour les bâtiments en bois et trente ans pour les bâtiments en béton.

Danchi : danchi est le mot japonais pour un grand groupe d’immeubles de conception et de style particulier, généralement construit comme logement public par une autorité gouvernementale. La Société du Logement au Japon (JHC), maintenant connu sous le nom de l’Agence de la Renaissance urbaine (UR), a été fondée en 1955. Au cours des années 1950, 60 et 70, le JHC a construit beaucoup de Danchi dans les banlieues pour compenser la demande de logements suite à l’augmentation de la population japonaise.

Un danchi à Aizuwakamatsu

Un danchi à Aizuwakamatsu

Sources et crédits photos : web-japan.org, wikipedia.org, house-design-coffee.com, muza-chan.net, wikipedia.org, sengokudaimyo.com, heritageofjapan.wordpress.com.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

activités familiales

Laisser un commentaire