Khula Dhamma, un écovillage de maisons naturelles en Afrique du Sud

Cette maison en cob (terme français : bauge) et en chaume de paille se trouve près de Haga Haga village dans le Cap Oriental, en Afrique du Sud. Elle se trouve sur un énorme 300 hectares de forêts et de collines verdoyantes et luxuriantes bordant la rivière Quko dans un climat sub-tropical qui permet la culture toute l’année. Parallèlement à d’autres ateliers comme la permaculture et le yoga, Khula Dhamma offre des ateliers artisanaux, des ateliers de conception écologique et de construction naturelle.

khula dhamma

Avec l’aide de bénévoles et avec très peu de finances, Khula Dhamma a réussi à s’assurer un approvisionnement en eau avec une pompe solaire, et a aussi un petit jardin, a mis en place deux ruches d’abeilles, a construit une toilette de compost à l’extérieur et a finalement construit six belles maisons naturelles, trois yourtes et trois maisons pour les invités. La communauté a également réaménagé l’ancienne ferme, qui est maintenant une maison communautaire, et la grange qui est maintenant un atelier et un espace de rassemblement, ainsi que deux vieilles maisons rondes traditionnelles au toit de chaume.

khula dhamma

La plupart des bâtiments naturels à Khula Dhamma sont en cob. Le moulin est fait d’argile, de sable et de paille, tous les matériaux sont librement disponibles sur la terre et il suffit de travailler pour les traiter. Beaucoup de maisons utilisent des bouteilles en verre et un vieux pare-brise de voiture fait un grand effet.

khula-dhamma-3

Petit historique de Khula Dhamma

En 2000, cinq amis ont acheté des terres près du village côtier de Haga Haga dans le Cap oriental. De 2000 à 2003, le lieu avait rarement plus de deux personnes résidentes à temps plein. Ensuite, en 2003, deux pionniers plus engagés sont arrivés et la vision a commencé à prendre forme… Jusqu’en 2008, ils étaient encore seulement 4 membres résidents avec un flux régulier de visiteurs et de bénévoles. A cette époque, avec peu de mains et très peu de finances, ils ont réussi à sécuriser leur approvisionnement en eau avec une pompe solaire, ils ont créé un petit jardin, mis en place deux ruches d’abeilles, ils ont construit une toilette extérieure de compost et ont finalement construit trois de leurs propres habitations naturelles. En 2007, un article sur KD et le Global Ecovillage Movement a été publié dans le magazine Biophile. En même temps, ils ont eu un travail de réparation très nécessaire sur la route. Ces deux événements, avec leur intention retentissante, ont créé une passerelle énergique pour que d’autres viennent les rejoindre dans leur entreprise. 2008 a été une année charnière pour eux avec des personnes les contactant de nombreux pays différents avec un souhait de venir visiter et éventuellement de les rejoindre. En 2009, ils étaient sept membres résidents avec deux enfants de 4 ans, un tout-petit et un bébé.

khula-dhamma-5

khula dhamma

khula-dhamma-6

khula-dhamma-7

Sources : naturalhomes.org, khuladhamma.org, sites.ecovillage.org, oneloveafricapermaculture.wordpress.com, earthharmony.co.za.

activités familiales

Laisser un commentaire