L’histoire des maisons d’herbe aux îles Féroé et en Islande

La tradition de la construction de maisons aux toits de tourbe et d’herbe dans les îles Féroé et en Islande remonte à l’ère viking. Ces structures architecturales sont le résultat du climat de ces îles, des exigences de la société nordique qui les a peuplées au début du Moyen Âge et, enfin, des ressources environnementales locales.

maison d'herbe

Au moment de la colonisation nordique dans l’archipel des îles Féroé et en Islande (dans les îles Féroé entre le 9ème siècle et le 10ème siècle, alors qu’en Islande dès 874), ces îles n’étaient pas boisées, ce qui explique pourquoi les colons scandinaves ont dû faire face au défi de la construction de propriétés durables principalement à partir d’herbe.

maison herbe histoire

Au début de la Norvège médiévale, il y avait aussi des maisons à toit d’herbe, et ainsi le processus de construction n’était pas inconnu des colons nordiques qui habitaient l’Islande et les îles Féroé à l’époque viking. Cependant, étant donné qu’environ 30% de l’Islande était couverte de forêts au moment de l’arrivée des premiers colons norvégiens (la plus grande partie du bois étant en bouleau), ils devaient réfléchir de manière inventive afin de préserver les ressources.

toit d'herbe

Le bouleau était ainsi préservé pour l’agriculture, et si le chêne était préféré au début du Moyen-Âge pour la construction des grandes bâtisses, dans ces îles lointaines c’est l’herbe que l’on trouvait en quantité abondante. Très souvent, les maisons d’herbe d’Islande avaient une fondation faite entièrement de pierres plates, et sur ce cadre une charpente en bois retenait le fardeau de l’herbe sur le toit.

maisons herbe islande

La seule utilisation supplémentaire de bois dans ces constructions était centrée sur la porte, souvent décorative. La porte menait à la pièce où, généralement, un grand feu était allumé. Le sol pouvait être fait de terre, de pierre ou de bois, en fonction évidemment du but de la structure.

maison herbe

Certaines des maisons traditionnelles islandaises ont été soumises à l’UNESCO en 2011 comme site du patrimoine mondial. Dans les îles Féroé, la ferme Roykstovan située dans le très petit village de Kirkjubøur, sur l’île de Streymoy, est la plus ancienne maison en bois habitée d’Europe (900 ans et toujours habité à ce jour). Elle a été utilisée comme la résidence de l’évêque au 12ème siècle. C’est la plus ancienne maison en bois habitée en Europe, habitée par la même famille Patursson depuis 1550.

Roykstovan farmhouse

Cette autre photo a été prise dans le pittoresque Reyni à Tórshavn, la capitale des îles Féroé. Reyni est l’une des parties les plus anciennes de Tórshavn, les maisons sont faites de bois et ont des toits en herbe. La maison avec la porte verte est appelée Mettustova, nommée d’après une femme qui s’appelait Metta. C’était une maison de famille dans l’ancien temps au 18ème et 19ème siècle. Maintenant, elle appartient à l’Organisation des femmes de Tórshavn, Kvinnufelagið í Havn.

maison d'herbe

Sources et crédits photos : thedockyards, cycletourer, Elleen Sanda.

Laisser un commentaire