Comment choisir une scie circulaire

La scie circulaire est l’outil idéal pour les découpes droites de matériaux à base de bois. Avec ou sans fil, plongeante ou non, avec ligneur, semelle inclinable et de différentes profondeurs de coupe et lames (HSS, carbure de tungstène, diamant), la scie circulaire est incontournable en atelier et sur chantier. Mais attention, cet outil qui demande une véritable dextérité, doit être utilisé dans des conditions de sécurité optimales.

Choisir une scie circulaire selon ses besoins

Scie circulaire classique ou plongeante, à batterie ou pas, avant d’acheter votre outil, il convient de savoir quel usage vous allez en faire. Vous pourrez ainsi faire plus simplement votre choix de scie circulaire.

N’importe quelle scie circulaire peut être utile pour réaliser des découpes de bois. La plus commune des scies circulaires classiques se tient à deux mains. Pour l’enclencher ou l’éteindre, il faut actionner une poignée se trouvant à l’arrière de l’appareil. La poignée avant, de la scie circulaire, est là pour l’orienter dans l’espace. La coupe est droite et peut se faire sur des épaisseurs de bois différentes. Pour la découpe, la profondeur doit être prédéterminée à l’avance La plupart du temps, la scie circulaire classique est utilisée pour découper des planches. Elle peut couper des morceaux de bois plus épais, mais ces derniers ne doivent pas dépasser sa profondeur de coupe. La scie circulaire dispose d’un moteur pouvant faire tourner la lame de 3000 à 6000 tours / minutes.

La scie circulaire plongeante dispose d’une particularité assez pratique. Contrairement à la scie circulaire classique, la lame de la plongeante n’est pas fixe et peut descendre dans le bois. Une fois la profondeur de coupe réglée, vous démarrez votre scie plongeante puis vous faites descendre progressivement la lame jusqu’à la profondeur réglée. Il est donc possible de commencer la découpe d’un morceau de bois directement en son milieu. La lame est protégée par un capot qui s’ajuste selon les mouvements de la lame, protégeant cette dernière mais vous protégeant également, un minimum, des poussières et fragments de bois volants. Comme la première, la scie circulaire plongeante dispose d’un moteur pouvant faire tourner la lame de 3000 à 6000 tours minutes.

Ces deux scies circulaires professionnelles peuvent être sans fil et donc à batterie. Le problème étant qu’elles ne disposent que de l’énergie de leur batterie et sont donc moins puissantes, autant dans la durée d’utilisation que dans la profondeur de coupe. A vous de juger votre durée d’utilisation.

Focus sur la puissance d’utilisation de la scie circulaire

La puissance d’une scie circulaire est très importante à prendre en compte car c’est elle qui définit la capacité de la scie à couper la matière. Pour choisir la puissance, tout dépend de l’utilisation que vous ferez de votre scie circulaire professionnelle. Si vous ne devez couper que des planches type mélaminé, MDF ou aggloméré de petite épaisseur (entre 3 et 22 mm), une scie de 1200 watts sera entièrement suffisante. En revanche, si vous devez couper des madriers, des poutres ou encore des planches épaisses en bois dur, il sera nécessaire de se tourner vers des scies de 1800 voire 2200 watts.

Une fois que votre choix est fait, que votre scie est entre vos mains et que vous commencez vos travaux, n’oubliez jamais les consignes de sécurité.

activités familiales

Laisser un commentaire