Les shophouses d’Hô-Chi-Minh-Ville

Le shophouse (le terme est une traduction directe du chinois chu tiam en hokkien; Wu Dian » en mandarin qui signifie maison et commerce) colonial, l’une des formes d’architecture les plus emblématiques d’Hô-Chi-Minh-Ville, est en danger d’extinction.

Le shophouse est un style hybride d’architecture traditionnelle largement répandu dans toute l’Asie du Sud-Est, notamment au Cambodge, en Thaïlande, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie et au Vietnam. Il dérive de l’architecture de la maison traditionnelle asiatique, mais affiche de fortes influences coloniales européennes.

Historiquement, parce que les bâtiments étaient taxés en fonction de la façade plutôt que de la superficie totale, de nombreux shophouses sont longs et étroits, semblables à la « maison-tube » vernaculaire (voir les maisons tubes de Hanoï). Comme cette dernière, ils incorporent parfois une cour intérieure ou arrière pour se détendre, laver le linge ou faire d’autres activités ménagères. Les shophouses sont généralement regroupés en longues terrasses, séparées les unes des autres par des murs en maçonnerie. Les toits sont carrelés, surtout en style occidental mais parfois en style oriental. L’ornementation des façades est variée et s’inspire des traditions orientales et occidentales.

shophouses ho chi minh ville

Les shophouses d’Hô-Chi-Minh-Ville

La conception de shophouse la plus commune à Saigon-Chợ Lớn est le type à un étage, qui a également fait son apparition dans les années 1860 et qui comprenait un magasin et des installations de stockage au rez-de-chaussée et des espaces résidentiels à l’étage supérieur. Les exemples survivants incluent des terrasses intactes et partiellement intactes sur Võ Văn Kiệt, Hàm Nghi, Nguyễn Huệ, Huỳnh Thúc Kháng et Đinh Tiên Hoàng dans le District 1, et Trần Hưng Đạo, Triệu Quang Phục et Hồng Bàng dans le District 5.

Au fur et à mesure que les communautés marchandes prospéraient, de plus grands shophouses de deux étages ont commencé à apparaître en grappes, avec des espaces commerciaux importants au rez-de-chaussée et de spacieux appartements résidentiels aux niveaux supérieurs. Plusieurs exemples décorés des années 1890 ont survécu dans la rue Hải Thượng Lãn Ông dans le District 5, y compris l’ancien siège de l’entreprise Thông Hiệp de Quách Đàm, millionnaire, au 45 Hải Thượng Lãn Ông.

shophouses ho chi minh ville

Après le départ des français, de nouveaux bâtiments de shophouse ont été construits, combinant la disposition des anciennes terrasses de l’époque coloniale avec un large éventail de conceptions modernes.

Au cours de la dernière décennie, faute d’entretien et de reconnaissance en tant que patrimoine bâti, un très grand nombre de vieux bâtiments de shophouse ont été détruits ou modifiés au-delà de la reconnaissance. La plus grande perte a peut-être été la série de terrasses élégantes qui bordaient autrefois la rive sud du ruisseau Bến Nghé dans le district 4. Malheureusement, la destruction est toujours en cours; Au cours des derniers mois, cinq shophouses du côté sud du nouveau boulevard Nguyễn Huệ ont été démolis pour faire place à un nouveau centre commercial.

shophouses ho chi minh ville

À l’instar de Saigon-Chợ Lớn, Singapour possédait autrefois de nombreux shophouses, dont la plupart avaient été détruits dans les années 1970 alors que le pays se lançait dans une dynamique de développement et de modernisation incessante (voir les shophouses de Singapour). Ce n’est qu’à la publication du rapport Wong de 1984 (qui affirmait que la disparition du patrimoine bâti du pays était l’une des principales causes de la baisse du nombre de touristes) que le gouvernement de Singapour commença à réévaluer la valeur de son patrimoine urbain. A cette époque, la destruction de paysages urbains familiers, associée au stress de la vie quotidienne, avait laissé de nombreux Singapouriens avec le sentiment d’avoir perdu leurs racines. Le gouvernement a ensuite reconnu le rôle important de l’histoire, de la mémoire et du patrimoine dans la construction de la ville, et a lancé un important programme pour protéger et préserver ce qui restait de l’architecture historique de Singapour. Aujourd’hui, le tourisme patrimonial joue un rôle clé dans le renforcement de l’image de Singapour en tant que ville mondiale dynamique.

Ici, à Hồ-Chí-Minh-Ville, l’équilibre entre développement et conservation n’a pas encore été trouvé. il n’y a toujours pas d’inventaire des bâtiments de l’époque coloniale, sans parler de la réglementation ou du zonage pour les protéger. Par conséquent, l’avenir des quelques shophouses coloniaux survivants de la ville semble vraiment très sombre.

shophouses ho chi minh ville

Source et crédit photos : www.historicvietnam.com

activités familiales

Laisser un commentaire