Les maisons rurales au Salvador

Le Salvador est le pays le plus petit d’Amérique centrale. Situé entre le Guatemala et le Honduras, ses terres sont principalement des montagnes couvertes de forêt tropicale, avec son pic le plus élevé étant El Pital à 2730 mètres. Depuis son indépendance, le 15 septembre 1821, le Salvador est un mélange homogène de descendants des conquérants européens et des autochtones.

En raison de la composition homogène de la société salvadorienne en termes de culture, de langue et d’appartenance ethnique, elle est habituellement divisée en trois régions : l’est, l’ouest et le centre. Les trois zones ont les principales villes urbaines, telles que Sonsonate et Santa Ana à l’ouest, San Salvador au centre et San Miguel à l’est. Aux alentours de ces principales régions métropolitaines se trouvent les petites villes et les villages, qui sont également entourés de fermes (petits groupes de maisons en milieu rural).

Dans ces zones rurales, les maisons sont « mixtes ». La plupart des maisons sont en briques de boue ou d’adobe. Bien souvent, la structure est renforcée avec des morceaux de bois en tant que colonnes dans les coins, et le toit est habituellement du chaume ou d’aluminium, si la famille parvient à utiliser des tôles d’aluminium. Il existe aussi de nombreuses maisons faites de récupération.

maison rurale salvador

Les constructions sont généralement un carré d’environ 6 mètres par 6 mètres, et parfois ils font une division au milieu pour obtenir deux pièces ou une chambre et un espace de vie. Ce n’est pas toujours le cas, car, si nécessaire, il n’y a pas de salle de séjour et les gens se réunissent à l’extérieur de la maison. Le manque de tout à l’égout est habituel, de sorte que les latrines sont communes.

maison rurale salvador

Les maisons « Bahareque », fabriquées principalement avec du bambou, de la boue et des bâtons, sont une forme traditionnelle de construction encore pratiquée dans les zones rurales d’Amérique latine, y compris le Salvador. Le bambou est coupé dans le sens de la longueur pour faire le cadre de la maison, qui est généralement rempli de boue et de bâtons, bien que cela varie selon l’emplacement. Les feuilles de palmier peuvent également être utilisées pour tenter de couvrir l’espace entre les murs et le toit, souvent composés de tôle de métal ou de tuiles d’argile.

maison boue salvador

L’intérieur de la maison ressemble beaucoup à l’extérieur : chaud, froid, venteux, pluvieux ou humide. La maison est si peu sûre que les rongeurs, les insectes, les animaux, et même les personnes, peuvent facilement entrer sans être invités. Pendant les fortes pluies, les maisons « bahareque » sont inondées et leurs murs s’effondrent. Lorsque cela se produit, les familles craignent que leur maison tombe sur elles. Pour certains, c’est déjà arrivé. La nuit, ils déplacent leurs lits d’un point sec à l’autre. Lorsque ce n’est pas possible, ils sont contraints de se tenir debout.

maison rurale salvador maisons rurales salvador

Sources et crédits photos : compassion, blogforthepoor.

activités familiales

Laisser un commentaire