Les maison Khmers rurales

Les maisons Khmers rurales (les Khmers sont le groupe ethnique dominant du Cambodge) sont des types de maisons traditionnelles du peuple khmer. Typiquement, les bâtiments ruraux de Khmertwo, dont la taille varie de 4 à 6 mètres sur environ 6 à 10 mètres. La structure de base consiste en un cadre en bois, et le toit est érigé avant que les murs de l’étage supérieur ne soient insérés. L’ossature du toit définit le type de la maison : un toit à pignons (Phteah Rông Daol), un toit en croupe (Phteah Pét), la maison Khmer (Phteah Keung) avec un toit moulé parfois appelée toit en bonnet ou shikoro en japonais. Dans la province de Battambong, la plupart des maisons ont des espaces ouverts sous le toit. Une caractéristique commune à chaque type de maison Khmer rurale est un espace de 5 à 10 cm, sur les quatre côtés, entre le haut du mur de l’étage supérieur et le toit.

maisons khmers rurales

Les logements sont élevés sur des pilotis qui s’élèvent parfois jusqu’à 3 mètres du sol. De cette façon, les inondations annuelles n’affectent pas la pièce principale dans les maisons des riziculteurs, alors que les agriculteurs ruraux peuvent utiliser la zone du sol sous la maison pour travailler et abriter le bétail. Une ou deux échelles en bois, rampes ou escaliers permettent d’accéder à l’étage supérieur. Les maisons les plus simples se composent d’une seule pièce à l’étage supérieur, cloisonnée pour fournir un espace de stockage pour le riz, une chambre pour les parents et un espace supplémentaire pour les filles non mariées.

maison khmer rurale

L’étage supérieur se compose généralement d’une grande pièce. La partie principale de cette pièce, la zone où les visiteurs sont reçus, est définie par quatre piliers centraux; dans cet espace, il y aura une statue de Bouddha, une télévision et une lampe électrique alimentée par une pile au centre fixée aux piliers. L’espace de couchage des parents est situé à gauche ou à droite de l’entrée centrale; les textiles sont souvent suspendus pour séparer cette zone du reste de la pièce. À l’arrière de l’étage supérieur, à gauche, il y a un espace pour les filles, tandis que les garçons ont un espace réservé pour eux à droite. Cet arrangement peut varier d’une famille à l’autre, mais les enfants sont toujours séparés par sexe et placés à l’arrière de la maison. D’autres variations de position par rapport à la zone centrale principale sont possibles, mais cette pièce, avec une figure de Bouddha, la télévision et la lumière à piles, reste toujours la zone la plus importante.

maison khmer rurale

Malgré les températures intérieures et extérieures de 36° et jusqu’à 80% d’humidité relative, les vieilles maisons Khmers rurales sont très confortables, tant au rez-de-chaussée qu’à l’étage supérieur. Malgré l’absence de climatisation électrique ou mécanique, un environnement sans courants d’air semble être atteint simplement par une ventilation naturelle.

La maison Khmer rurale typique est la structure de base à partir de laquelle toutes les variations se sont développées. Les éléments de construction sont en bois; des poteaux arrondis sont utilisés pour les pilotis, tandis que les solives sont faites de poutres carrées. La menuiserie simple est utilisée pour joindre des éléments horizontaux et verticaux; l’utilisation de vis, ce qui augmenterait la dépense, est évitée. Des panneaux de nattes de palmier couvrent les côtés de la maison; fixés à la structure en bois d’une manière simple, ils fournissent simplement une protection contre les éléments, mais n’ont aucune influence sur la stabilité de la construction.

maisons khmers rurales

Source et crédit photo : wikipedia.

ARTICLES SIMILAIRES :

Laisser un commentaire