Maisons typiques en République centrafricaine

À Bangui ainsi que dans d’autres grandes villes à travers la République centrafricaine, les gens vivent souvent dans des maisons blanchies à la chaux et faites en briques de boue avec des fenêtres en bois et des toits en aluminium. Le logement prend des formes plus variées dans la forêt et dans les villages.

Le peuple Aka, par exemple, vit dans de petites maisons d’une pièce qui sont créées à partir de branches flexibles et couvertes de feuilles de la forêt.

maisons république centrafricaine

Dans la partie sud du pays, les gens peuvent vivre dans des maisons enduites de torchis avec des toits tissés en feuilles de palme. D’autres habitants, en particulier ceux qui vivent à proximité des sociétés de bois, prennent souvent les planches jetées des scieries pour construire leurs maisons. Plus au nord, certaines personnes, telles que le peuple Pana, vivent dans des maisons rondes d’une pièce en briques de boue avec des toits de chaume.

les maisons en république centrafricaine

maison ronde république centrafricaine

Il est difficile de déterminer quelles formes de maisons sont traditionnelles. Pour certains Centrafricains, les soi-disantes formes traditionnelles de logement ont été effectivement introduites au cours de la domination coloniale française. Certaines personnes ont affirmé qu’elles vivaient autrefois dans des maisons faites d’écorce ou dans des constructions recouvertes de torchis, mais qu’elles ont appris à fabriquer des briques de boue par les autorités coloniales.

Les villages sont situés le long et en face des routes. Cette pratique a été introduite dans les années 1920, afin de créer des « villages de plantation » pour la culture du coton.

L’habitation typique, qui doit être fréquemment remplacée à cause des termites, est faite avec des briques de boue séchées au soleil. Le toit est fait de chaume avec de l’herbe sauvage; en forêt ce sont des feuilles de palmier qui sont utilisées. Les structures de boue et de branchages ont été découragés sous la domination française, mais existent toujours. Les sols sont en terre pilée, où les gens dorment sur des nattes avec des adultes utilisant parfois des lits faits maison. Une famille entière vit dans un même logement, dont l’intérieur est divisé, en particulier lorsque les propriétaires ont été influencés par la culture occidentale. Les logements sont principalement utilisés pour le stockage et le sommeil. Cependant, dans la saison de six mois sèche et chaude de la savane, les gens dorment fréquemment à l’extérieur.

maisons centrafricaines

L’intérieur du village se prolonge jusqu’à la route. L’espace du village est donc complètement ouvert, de sorte que les activités de celui-ci soient visibles par tous et que les passants puissent être vus, accueillis et transportés dans une conversation. Il n’y a pas d’enceintes, sauf parmi les musulmans et les quelques personnes qui ont adopté leurs traits culturels. Pour les autochtones Centrafricains, la dissimulation et le secret violent les normes culturelles.

Les centres urbains sont les sites de l’administration de la préfecture et sous-préfecture. Ils sont des conglomérats de villages, mais les gens riches tels que les fonctionnaires et les commerçants vivent dans des habitations construites de blocs de ciment, avec un plancher de ciment, et couvertes de tôle de métal. Les grands bâtiments de ce type sont utilisés par les ministères et les organisations religieuses.

maison typmique republique centrafricaine

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-2

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-3

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-4

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-5

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-6

maison-habitation-republique-centrafricaine

maison-habitation-republique-centrafricaine-2

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-7

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-8

maison-traditionnelle-republique-centrafricaine-9

Sources : britannica.com, everyculture.com, africavernaculararchitecture.com.

Enregistrer

activités familiales

Laisser un commentaire