La hutte « ruche » du peuple zoulou

Les Zoulous (vient de l’expression ama zoulou qui signifie le peuple du ciel) sont un groupe ethnique bantu d’Afrique australe et le groupe ethnique le plus important en Afrique du Sud, avec environ 10-11 millions de personnes vivant principalement dans la province de KwaZulu-Natal.

Construction traditionnelle de la hutte « ruche »

La hutte traditionnelle zoulou, en forme de ruche, est connue sous le nom de : iQukwane. Les hommes ramassent des bâtons et les placent en cercle sur le sol. Les femmes attachent la structure et le toit de chaume en utilisant des roseaux fendues et de l’herbe tressée. Un tronc d’arbre central agit comme un support et la porte est basse pour que tout ennemi doive se pencher avant d’entrer.

Un tas de terre et de fumier est mélangé à une consistance épaisse pour former le plancher qui se transforme en « pierre dure » et qui peut être poli à une finition semblable à un miroir en utilisant une pierre de polissage. Le même matériau est utilisé pour former un foyer élevé près du poteau central.

La hutte du peuple zoulou est très stable, chaude en hiver et fraîche en été. La fumée du feu s’échappe par la porte ou par le chaume, ce qui a pour effet de fumiger constamment la hutte.

Utilisations et importance culturelle de la hutte

La hutte zoulou ne sert pas uniquement de logement; c’est un symbole de l’unité familiale et de l’identité culturelle. À l’intérieur, l’espace est divisé en zones à différentes activités. La partie centrale, autour du foyer, sert de lieu de rencontre pour la famille, où les histoires sont partagées et les décisions importantes prises. C’est aussi là que les ancêtres sont vénérés, renforçant le lien entre les vivants et les morts.

Les différents coins de la hutte « ruche » du peuple zoulou sont réservés à des fonctions spécifiques comme le sommeil, la cuisine, et le stockage des provisions et des outils. Cette organisation de l’espace reflète l’importance de l’ordre et de la structure au sein de la société zoulou.

Lire aussi :
10 maisons traditionnelles du monde entier

Rites et cérémonies associés à la hutte

Les huttes zoulous jouent également un rôle central dans les rites et les cérémonies. Par exemple, lorsqu’un nouveau membre est introduit dans la famille, une cérémonie spéciale est organisée dans la hutte pour l’accueillir. Ces cérémonies sont souvent accompagnées de danses, de chants et de l’offrande de nourriture aux ancêtres, soulignant l’importance de la hutte comme lieu sacré.

De même, la construction d’une nouvelle hutte est un événement qui nécessite la participation de tous les membres du village, symbolisant la coopération et l’unité. La fin de la construction est marquée par des célébrations qui renforcent les liens et affirment les compétences et l’identité zoulou.

Conservation et modernisation

Aujourd’hui, bien que de nombreux Zoulous aient adopté des modes de vie modernes et vivent dans des maisons en dur, la hutte traditionnelle reste un élément important de l’héritage culturel. Des efforts sont faits pour préserver cette tradition architecturale, notamment à travers des programmes éducatifs et touristiques qui enseignent aux jeunes et aux visiteurs les techniques de construction des huttes.

Cependant, face aux défis du développement moderne, certaines adaptations ont été apportées à la construction pour améliorer la durabilité et le confort tout en conservant l’esthétique et la fonctionnalité traditionnelle. Ces innovations incluent l’utilisation de matériaux plus résistants et des techniques de construction améliorées qui respectent l’environnement tout en préservant l’authenticité.

En conclusion, la hutte zoulou est bien plus qu’une simple structure résidentielle; elle est un pilier de la culture zouloue, reflétant son histoire, ses croyances, et son mode de vie tout en s’adaptant aux réalités contemporaines.

Source : africa.quora.com.