extension de maison

7 conseils pour réduire les coûts d’une extension de maison

Êtes-vous satisfait de l’endroit où vous vivez mais aimeriez avoir un peu plus d’espace ? Une extension de votre maison est la voie à suivre dans ce cas ! Mais chaque maison est unique pour les personnes qui y vivent, alors voici quelques conseils simples pour réussir à agrandir votre maison sans que cela ne vous coûte trop cher, out tout de moins réduire les coûts.

1. Faites des plans détaillés

Votre extension de maison commence par votre package de conception. Idéalement, un architecte produira les plans d’étage et les élévations qui formeront les fondations du reste de votre projet. Les plans sont plus qu’un simple dessin, ils servent également à :

  • Soutenir votre demande de permis de construire
  • Aider votre constructeur à vous fournir un devis précis pour votre extension
  • Former la base juridique de votre contrat avec vos fournisseurs

Demandez à votre architecte à l’avance de spécifier exactement ce qu’il fournit pour ses honoraires. Si le prix semble bas, il y aura probablement des détails qui devront éventuellement être complétés… pour un prix. N’attendez pas que quelqu’un d’autre vous facture le double plus tard dans le processus. Choisissez toujours un architecte fiable qui fournit un ensemble complet, car vous ne voulez pas que vos beaux nouveaux plans d’extension ressemblent à quelque chose que votre enfant a dessiné avec des crayons !

2. Prévoyez du temps pour la paperasse

Une demande de permis de construire peut prendre de 8 à 12 semaines pour recevoir une décision. Vous ne devriez jamais commencer à construire votre extension avant d’avoir le feu vert final, car les retards dans la paperasse peuvent retarder toute votre équipe. Cela signifie également vous assurer que votre évaluation, votre contrôle du bâtiment, vos enquêtes et vos problèmes de murs sont réglés avant de commencer. Assurez-vous de garder suffisamment de temps pour tout régler, et vous découvrirez probablement que vous pourrez obtenir un devis plus compétitif. Heureusement, le permis de construire est valide pendant trois ans après l’approbation, vous pouvez donc commencer par élaborer vos plans et lancer le bal sur tout le reste une fois que vous êtes prêt à commencer.

3. Vérifiez votre contrat et décomposez votre devis

Ne commencez jamais à construire une extension de maison sans un contrat signé des deux parties. Si quelque chose change au cours de votre projet (et ce sera probablement le cas), cela vous donne un moyen légal de maîtriser l’augmentation des coûts.

Assurez-vous que votre constructeur vous fournisse un devis entièrement chiffré, afin que vous compreniez le prix de chaque élément. De cette façon, si vous avez besoin de plus de quoi que ce soit, vous pouvez référencer le prix original par unité.

4. Comparez les fournisseurs

À chaque étape de votre projet (de la recherche d’un architecte à la recherche d’un constructeur) vous devriez solliciter 4 à 6 devis auprès de différents fournisseurs.

Cependant, n’oubliez pas que moins cher n’est pas toujours meilleur : il s’agit de trouver des personnes qui vous offrent valeur, qualité et confiance. Il est souvent possible d’économiser de l’argent en faisant appel à vos propres entrepreneurs, plutôt que de laisser un seul constructeur gérer l’ensemble du contrat. Cependant, vous devrez faire très attention à ce que chacun ait une bonne idée de ses responsabilités et de la manière dont il interagit, sinon des erreurs peuvent finir par ajouter du temps et de l’argent à long terme.

5. Envisagez un chef de projet

Que vous construisiez une extension arrière de deux étages avec une nouvelle cuisine ou que vous agrandissiez simplement votre véranda, un gestionnaire de projet est toujours important à considérer. C’est comme le vieil adage, “il faut dépenser de l’argent pour gagner de l’argent”. Pour un projet de 50 000 €, il peut sembler difficile de dépenser 5000 € pour un chef de projet… mais vous pouvez faire des économies considérables en gardant votre extension sur la bonne voie. S’il y a un endroit où vous ne devez pas lésiner, c’est trouver des experts en qui vous pouvez avoir confiance.

6. Apprenez à connaître vos matériaux

D’un autre côté, il existe de nombreux endroits où vous pouvez économiser de l’argent en matière de matériaux de construction. Par exemple, si votre architecte suggère un toit en ardoise, la différence de prix entre l’ardoise synthétique (20 à 50 euros le mètre carré sans pose) et l’ardoise naturelle (40 à 80 euros le mètre carré sans pose) peut se chiffrer en milliers. Parfois, cela aura de l’importance, et parfois, honnêtement, vous ne pourrez pas faire la différence. Vous n’avez pas toujours besoin d’obtenir le meilleur; il vous suffit de trouver ce qui fonctionne pour vous.

7. Déménager

Il est probable qu’un entrepreneur facturera moins cher pour les travaux si vous pouvez quitter la propriété pendant l’agrandissement de votre maison, mais assurez-vous de le chiffrer pour voir combien cela va vraiment vous faire économiser. Si vous devez payer pour vivre ailleurs ou pour vous rendre au travail, cela peut ne pas avoir de sens à la fin.

Le prix le plus précis possible avant de prendre une décision est le moyen le plus simple de rester au courant de vos dépenses.

Ajouter un commentaire

chasses au trésor