architecture gothique

Architecture gothique

L’architecture gothique (ou art français) est un style architectural qui a prospéré en Europe pendant le haut et le moyen-âge tardif. Il a évolué à partir de l’architecture romane et a été remplacé par l’architecture de la Renaissance. Il est né dans le nord de la France et de l’Angleterre au 12ème siècle. Sa popularité a perduré jusqu’au 16ème siècle, avant lequel le style était connu sous le nom latin : opus Francigenum “œuvre française”; le terme gothique ayant été appliqué pour la première fois à la fin de la Renaissance.

Esthétiquement orné et transcendant conceptuellement, le style gothique est devenu l’un des mouvements architecturaux les plus distinctifs du monde. Bien qu’il soit originaire du Moyen Âge, le style unique en son genre continue de captiver aujourd’hui, comme en témoignent certains des plus beaux bâtiments d’Europe.

Alors que l’approche gothique semble être une nouvelle forme d’architecture, son style de signature a été façonné par différentes influences. Ici, nous explorons le genre, en examinant de près sa riche histoire, ses caractéristiques déterminantes et les exemples les plus connus.

Qu’est-ce que l’architecture gothique

L’architecture gothique est un style d’architecture européen qui valorise la hauteur et présente une esthétique complexe et délicate. Bien que ses racines soient françaises, l’approche gothique peut être trouvée dans les églises, les cathédrales et autres bâtiments similaires en Europe et au-delà.

église gothique

Histoire de l’architecture gothique

L’architecture “est devenue une forme d’expression artistique de premier plan à la fin du Moyen Âge”. L’architecture gothique a commencé au début du 12ème siècle dans le nord-ouest de la France et en Angleterre et s’est répandue dans toute l’Europe latine au 13ème siècle; en 1300, un premier “style international” du gothique s’était développé, avec des caractéristiques de conception communes et un langage formel. Un deuxième “style international” est apparu en 1400, aux côtés des innovations en Angleterre et en Europe centrale qui ont produit à la fois les variétés perpendiculaires et flamboyantes. En règle générale, ces typologies sont identifiées comme :

  • 1130 – 1240 : gothique “classique”
  • 1240 – 1350 : gothique “rayonnant”
  • 1350 – 1500 : gothique “flamboyant”

style gothique

L’architecture gothique a adopté et adapté les éléments romans pour produire un nouveau style de construction comprenant des arches exagérées, des voûtes accrues et des fenêtres agrandies. En plus de réinterpréter ces caractéristiques, l’architecture gothique a également abandonné une caractéristique clé de l’architecture romane : les murs épais. Pour construire des bâtiments plus hauts et plus délicats avec des murs plus minces, les architectes gothiques ont utilisé des arc-boutants comme support. Ces structures en pierre ont permis aux architectes de créer des cathédrales et des églises à la hauteur du ciel qui ont évoqué l’éthéréité et atteint le ciel.

Caractéristiques de l’architecture gothique

Quels éléments architecturaux définissent les styles gothiques et néogothiques ? Explorez certaines caractéristiques communes ci-dessous :

  • Arche pointue : des arches pointues se trouvent souvent dans les murs ou les portes. Leur forme en pointe supporte le poids lourd des plafonds. L’arche répartit le poids d’un plafond vers l’extérieur plutôt que vers le bas. Cela permet aux constructeurs de compter sur moins de supports tels que des colonnes ou des murs, ce qui permet des murs plus hauts et des intérieurs plus spacieux.
  • Croisée d’ogives : introduite à la fin du 11ème siècle, la croisée d’ogives a développé des techniques de plafond voûté avec des arches d’intersection plus complexes. Cette structure a permis aux bâtiments de supporter des fenêtres plus haut le long de leurs murs.
  • Arc-boutant : les arc-boutants sont des structures en arc qui s’étendent des murs extérieurs du bâtiment à un poteau menant au sol. En dirigeant une partie du poids vers l’extérieur de la structure principale, ils enlèvent une grande partie de la charge sur les murs et permettent l’introduction de beaucoup plus de fenêtres.
  • Gargouille : les gargouilles sont assises sur le toit d’une cathédrale et fonctionnent comme une gouttière. La bouche de la gargouille a un bec verseur, qui dirige l’eau du toit loin du côté du bâtiment, empêchant l’eau d’éroder les murs.
  • Vitrail : les vitraux nécessitent un art et un artisanat délicats. Chaque morceau de verre doit s’intégrer parfaitement dans l’espace pour lequel il a été fabriqué et doit être suffisamment solide pour résister au vent et à la pluie. Dans les cathédrales gothiques, les vitraux représentent souvent des récits bibliques, une ressource importante pour la congrégation à une époque où beaucoup ne savaient pas lire.
  • Rosace : une rosace est un vitrail circulaire composé de rayons (appelés meneaux) qui rayonnent depuis le centre, divisant la fenêtre en différents segments.

Sources et crédits : my modern met, wikipedia,

ARTICLES SIMILAIRES :

Ajouter un commentaire

chasses au trésor