Architecture du Havre : le modernisme de Perret

L’étonnante ville normande du Havre possède le deuxième plus gros port de France, qui se situe à l’embouchure de l’estuaire de la Seine. Il est tout à fait vrai que l’architecture du Havre est pourvue de bâtiments anciens et détient un musée magnifique avec la deuxième collection de peintures impressionnistes en France après le musée d’Orsay à Paris, mais c’est surtout la ville des amateurs d’architecture contemporaine.

Architecture du Havre : histoire derrière la modernité

Le Havre (le port) a été créé en 1517 par le roi François Ier. Conçu à la fois comme un port commercial et militaire, il est devenu le cœur du commerce colonial et international du café, du coton et du bois. Au milieu du 19ème siècle, les premiers paquebots quittent le Nouveau Monde. Le Havre constitue un point de départ majeur, aidé par la ligne de chemin de fer construite entre la gare Saint-Lazare à Paris et le port du Havre.

Le Havre était aussi une ville importante pour les impressionnistes qui considéraient la lumière sur l’estuaire comme l’une de leurs grandes inspirations. Grand port du Nord de la France, le Havre a été pratiquement rasé en septembre 1944. La ville a été reconstruite entre 1946 et 1964 sur les plans d’un seul architecte, Auguste Perret, qui n’a pourtant pas vécu assez longtemps pour voir tous les bâtiments qu’il avait conçus.

Environ 150 immeubles résidentiels en béton ont été construits sur les quais détruits pour reloger les sans-abri de la ville. Avec quelques bâtiments anciens encore debout, de nouveaux bâtiments publics ont été construits et constituent une formidable collection, ainsi que des bâtiments plus récents d’Oscar Niemeyer, le théâtre et la bibliothèque.

architecture le havre

En 2005, Le Havre est devenu un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, reconnu comme un complexe urbain extraordinaire. Après son achèvement, l’architecture avant-gardiste de la ville portuaire, désormais méconnaissable, a fait l’objet de critiques mitigées. Toutefois, il n’a pas fallu attendre quelques années avant que le Havre ne prenne conscience des qualités exceptionnelles de son architecture, incarnées par des designs audacieux inspirés d’une nouvelle forme d’urbanisme.

immeuble le havre

L’Unesco, qui a fait du Havre un site du patrimoine mondial en 2005, a ouvert la voie. Depuis, la ville a retrouvé sa place, attirant les amateurs d’architecture du monde entier. Bien que Le Havre n’ait pas l’atmosphère médiévale qui règne dans d’autres régions de la Normandie, il n’y a pas de ville comme elle ailleurs en France.

L’architecture d’après-guerre du Havre

L’Hôtel de Ville se situe à la jonction de la ville reconstruite et de la vieille ville et fut le pivot de la reconstruction d’Auguste Perret. C’est un bâtiment bas et long avec une tour en béton de 17 étages se dressant devant une grande place avec des allées, des fontaines et des parterres de fleurs. Tout cela résume le désir de l’architecte de nous entourer de paix.

le havre architecture

L’église St-Joseph fut le dernier grand projet de Perret. De l’extérieur, l’apparence est redoutable : un bâtiment en béton moucheté avec un clocher de 107 mètres, offrant un phare terrestre et maritime. L’église, dédiée à la mémoire de ceux qui sont morts dans les attentats à la bombe, devait symboliser la reconstruction de l’Europe et est maintenant considérée comme l’une des grandes réalisations architecturales du 20ème siècle.

eglise le havre

Le long des quais du bassin de la Manche, juste en face du port, la Maison de L’Armateur est l’un des rares bâtiments historiques du Havre à avoir survécu au bombardement de 1944. Construit en 1790 par l’architecte en charge de la construction des fortifications de la ville, Paul-Michel Thibault (1735-1799), il fut ensuite acheté par un riche armateur.

maison armateur havre

Le centre de la ville a été construit sur un quadrillage, ce qui facilite la navigation dans les rues. On peut alors se promener dans le Quartier Saint François, l’un des plus anciens du Havre, où le passé se mêle confortablement à la reconstruction.  L’avenue Foch, qui s’étend de la place de l’Hôtel de Ville à la mer, a plus de bâtiments. Les immeubles résidentiels ont la même hauteur et le même concept, mais ont des couleurs, des fenêtres, des piliers et des volets différents. Tout cela donne un style remarquablement vif.

Autres photographies de l’architecture du Havre au centre ville

activités familiales

Laisser un commentaire