L’architecture brutaliste de Skopje

Skopje, capitale de la Macédoine, est un monde de rêve pour les amoureux de l’architecture cosmique et cosmopolite de l’ère communiste. Il y a une raison pour laquelle aucune autre ville sur Terre n’a autant d’exemples de style brutalisme. L’abondance de ces structures est dû à un tremblement de terre catastrophique qui a tué plus de 2000 personnes, et a détruit plus de la moitié des bâtiments dans cette ancienne ville. En 1963, Skopje a été rasée. En 1965, l’architecte japonais Kenzo Tange a été sélectionné comme lauréat d’un concours international pour la refonte et la reconstruction du centre-ville.

architecture brutaliste skopje

Des exemples d’architecture brutaliste (un style caractérisé par des thèmes géométriques et du béton brut) se retrouvent dans toute la zone autrefois communiste de la Yougoslavie. A Zagreb, à Belgrade et dans presque toutes les petites villes, il existe des exemples de cette époque. Cependant, c’est l’héritage de Kenzo Tange, qui rend Skopje si spéciale à cet égard. Les habitants sont indifférents aux souvenirs de l’ère communiste en Yougoslavie en général, mais la plupart des gens de Skopje sont familiers avec Kenzo Tange. Et s’ils sont particulièrement fans de ce style d’architecture ou pas, il est clair que l’impact positif de Kenzo Tange sur la communauté de Skopje, à la suite d’un événement naturel dévastateur, ne sera pas oublié.

architecture brutaliste skopje

Source : yomadic.com

Booking.com

Laisser un commentaire