plombier

6 conseils pour bien choisir son plombier

Lorsqu’on prend la décision de contacter un plombier pour ses services, on peut tomber sur une offre conséquente. Aussi, avec le nombre grandissant de plombiers, il est difficile d’identifier les plombiers non compétents ou arnaqueurs des professionnels. Alors, quels sont les principaux facteurs à prendre en compte pour bien choisir son professionnel de plomberie ? Découvrez ici 4 conseils qui vous aideront !

S’assurer que le plombier convoité est qualifié

Le métier de plomberie est composé d’un large éventail de compétences. De fait, il est important de vous assurer que vous engagiez la bonne personne qui vous aidera à solutionner votre problème. Par exemple, il y a une différence entre un plombier Bruxelles urgence spécialisé dans l’installation sanitaire et un autre spécialisé dans les systèmes de chauffage. En clair, il convient d’identifier au préalable votre besoin et ensuite vous tourner vers le spécialiste du domaine.

Faire confiance au bouche-à-oreille ou aux sérieuses plateformes de mise en relation

Avant d’embaucher un artisan de plomberie, le bouche-à-oreille et les recommandations de la famille et des amis sont des indicateurs forts de confiance. Si vous ne parvenez pas à trouver des personnes proches qui vous recommandent des professionnels compétents, vous pouvez vous orienter vers les plateformes de mise en relation.

En effet, certaines plateformes de mise en relation des professionnels et consommateurs se basent sur le réseau fiable du BTP. Elles proposent une véritable sélection de professionnels.

Contrôler si l’artisan est inscrit au répertoire des métiers

Si vous prenez la décision de contacter une petite entreprise de plomberie ou un plombier indépendant, il est essentiel de vous assurer que le professionnel convoité est inscrit au répertoire des métiers. En plus de cela, vous devez vérifier s’il possède une licence. En effet, l’inscription au répertoire des métiers est une disposition importante pour les professionnels indépendants qui possèdent moins de 10 salariés.

Vérifier si le professionnel possède les qualifications et les certificats nécessaires

En général, on dispose de nombreuses certifications pour attester le sens de professionnalisme et les qualifications d’un artisan plombier. Au nombre de celles-ci, on a le label Qualibat qui constitue un véritable indicateur de qualité. Aussi, on a la certification Quali’eau qui permet d’attester que le professionnel de plomberie respecte les normes ainsi que les procédures en vigueur.

Pour information, certaines qualifications sont nécessaires pour bénéficier d’une aide financière pour les rénovations relatives à l’énergie. C’est le cas notamment de l’installation d’un nouveau système de chauffage. Pour une installation de chaudière bois, demandez à voir la certification RGE Quali Bois. Lorsqu’il s’agit de l’installation de chauffe-eau solaire, vous pouvez par contre vérifier la certification RGE Quali’Sol.

Contrôler si le plombier possède des garanties et assurances nécessaires

Afin d’éviter tout risque financier, pensez à vérifier si le professionnel sollicité possède des assurances et garanties légales. En réalité, cela doit être mentionné sur la première page de la proposition. Si ce n’est pas le cas, demandez un justificatif.

Par la suite, vérifiez à nouveau la validité de l’attestation de garantie fournie par votre plombier chauffagiste. En outre, ce dernier doit avoir signé un contrat de responsabilité civile. Outre cela, il doit avoir une garantie biennale. Celle-ci vous protégera contre toute défaillance du matériel durant 2 ans. Le professionnel doit aussi disposer d’une garantie décennale ainsi qu’une garantie de parfait achèvement qui couvre les petits défauts constatés après la livraison.

Évaluer les devis proposés

Les devis peuvent être de véritables indicateurs pour savoir si vous avez affaire ou non à une arnaque. En effet, il est conseillé de prendre le temps nécessaire pour évaluer chaque proposition. Le devis mérite d’être bien détaillé. Il doit comporter la date, le nom du plombier, son adresse complète, mais aussi son numéro SIRET.

Il est également important de déterminer la nature et le nombre exact de pièces utilisées, leur prix unitaire. Le prix total de la prestation, le taux de TVA, les frais de main-d’œuvre et les dates du début et de la fin du projet doivent aussi être mentionnés dans le devis.

Ajouter un commentaire

chasses au trésor