Rituels traditionnels de construction de maison sri lankaise

Les traditions et coutumes séculaires sont respectées par les sri-lankais lors de la construction d’une maison qui reflète leur culture et leurs croyances.

Au Sri Lanka, les traditions et les rituels lors de la construction d’une maison sont respectés avec la plus grande importance. Les coutumes transmises au cours des siècles sont liées à des éléments spirituels ou même pratiques. Chaque pratique est effectuée dans un but; soit pour accorder des bénédictions sur ses habitants ou pour dissiper la négativité. Aujourd’hui, les principaux rituels continuent d’être des traditions séculaires au Sri Lanka qui dépassent la dénomination religieuse.

Une fois la terre achetée, le premier acte de construction est la pose de la première pierre. La pierre de fondation est une pierre concrète spéciale avec une cavité qui est remplie de métaux précieux et de graines. Du cuivre, du bronze, de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, des graines et des objets sacrés sont inclus pour apporter de l’énergie positive à la nouvelle maison. Pour s’assurer qu’il n’y a pas d’espace, la cavité est ensuite remplie de paddy (Riz non décortiqué).

Une date et une heure faste pour la cérémonie sont obtenues par un astrologue, les heures étant calculées pour coïncider avec l’horoscope d’un chef de famille ou d’un membre de la famille. Au total, trois temps propices sont prévus, un pour le placement du premier piquet et la démarcation de la maison; l’heure de la première excavation et du nivellement si nécessaire; et un temps propice pour poser la première pierre.

Le matin de la cérémonie de pose des fondations, les pahan pala ou structures temporaires sont assemblés aux quatre coins de la terre pour être protégés. Le pahan pala est tissé de gokkola ou de feuilles tendres de noix de coco, car le cocotier, aussi appelé « Kapruka », est considéré comme un arbre d’abondance et de prospérité. Dans le pala, une bougie et des bâtonnets d’encens sont allumés avec une prière pour la protection. Également pour la protection, les propriétaires se procurent des yanthara thahadu (charmes de cuivre protecteurs) au temple. Après que les piquets aient été frappés au sol et que la terre ait été délimitée au cours du premier moment propice, les yanthara thahadu sont enterrés aux quatre coins de l’endroit où se trouvera la maison.

rituel constuction maison sri lanka

Le toit de la maison doit obliquer vers le nord-est, ce qui permet à l’eau de pluie de s’écouler vers le nord, l’est ou le nord-est. Les balcons, les vérandas ou les terrasses sur les toits doivent être construits au nord, au nord-est ou à l’est de la maison.

La pierre de fondation est ensuite posée au cours du troisième moment propice tout en faisant face à une direction favorable. Il est d’usage pour ceux qui sont rassemblés de porter du blanc, et pour la personne qui pose la première pierre d’être quelqu’un qui a de bonnes intentions. Habituellement, la mère du propriétaire ou le chef de la famille place la première pierre. Après la cérémonie, la famille, les sympathisants et les constructeurs participent à un repas de riz au lait et de friandises. Ensuite, la construction commence.

rituel constuction maison sri lanka

Placer le faisceau principal du toit est imprégné de nombreux rituels. Parfois, un yanthara thahaduwa est placé ici aussi. Au milieu de tout cela, les propriétaires sont également respectueux envers le menuisier qui doit enfoncer le clou directement dans l’articulation de la poutre principale. La famille emménage alors avec, généralement, du riz au lait, une casserole d’eau, du riz et du thunapaha (poudre de curry). Le premier acte une fois que la famille intervient est de faire bouillir un pot de lait. Le lait est saupoudré dans la maison pour la bonne fortune.

rituel constuction maison sri lanka

Pour dissiper le mauvais œil, un épouvantail est exposé en évidence. Sa forme comique est censée attirer l’attention des spectateurs. Une citrouille (puhul) est aussi accrochée devant la maison dans le même but. Une autre citrouille est également placée une fois la maison terminée. Si après quelques jours elle a séché et se ratatine, c’est que les énergies positives sont à l’œuvre dans la maison.

rituel constuction maison sri lanka

La porte principale est considérée comme l’œil de la maison, qui relie ou déconnecte les résidents du monde extérieur. Par conséquent, le placement de l’encadrement de la porte principale est une étape qui est étroitement liée à la coutume. En Cinghalais c’est ce qu’on appelle « Uluwahu Paneema ». Comme les anciens croyaient que la première personne à passer sous le nouveau cadre aurait de la malchance, les membres de la famille ne sont pas les premiers à traverser. Un constructeur se porte volontaire pour le rituel et il recevra une poule et un tissu blanc. Parfois, le rituel commence par un hymne au Dieu Vishnu ou au Dieu Alutnuwara, un avatar régional du Dieu Vishnu et d’autres gardiens. D’abord, la poule est envoyée à travers la porte, suivie par le constructeur vêtu de blanc.

La direction de la porte principale est également cruciale. Bien qu’elle diffère selon la maison et la famille, l’entrée principale n’est pas construite pour faire face à l’ouest. Pour assurer la prospérité, traditionnellement, seuls des bois de jak ou de teck étaient utilisés dans les maisons sri-lankaises pour les portes et les fenêtres. L’arbre jak, appelé « Kiri Amma » dans la culture sri-lankaise, est particulièrement considéré comme prospère. Aujourd’hui, l’acajou et le bois malais sont également utilisés, mais le bois des arbres épineux n’est pas utilisé.

Vastu Shastra, qui se traduit par « l’art de la demeure », est un aspect important dans la construction de propriétés résidentielles au Sri Lanka. Les rituels Vastu Shastra sont des pratiques ancestrales pratiquées pour s’assurer que la maison aura une énergie positive, ce qui permettra une bonne vie pour la famille. Vastu est un mot sanscrit qui signifie « Bhu » ou « Terre ». Ainsi, il se concentre sur l’enrichissement de l’énergie positive et l’élimination de l’énergie négative dans le cosmos. En conséquence, les trois éléments, lumière, air et eau, ont la priorité.

Au Sri Lanka, de nombreux rituels et pratiques religieuses sont pratiqués pendant la construction et avant d’occuper une maison. Les traditions sont considérées comme essentielles pour établir un lien entre le propriétaire et la maison, chaque pratique respirant la vie et la prospérité de la maison. Source : www.serendib.btoptions.lk

activités familiales

Laisser un commentaire