Risques professionnels paysagistes : s’assurer des mesures préventives et des couvertures chez son futur employeur

La jardinerie paysagiste, bien qu’elle soit passionnante (contact avec la nature, expression créative) n’est pas toujours très agréable à pratiquer. En réalité, elle expose le professionnel à beaucoup de risques biologiques (piqûres, morsures d’animaux), physiques (blessures raves, douleurs lombaires) et chimiques (intoxications et exposition aux produits phytosanitaires). En plus, le métier peut s’avérer ingrat surtout si la rémunération est faible ou lorsque l’employeur ne prend pas des dispositions suffisantes pour protéger ses travailleurs. Il est donc important de vérifier les mesures de prévention et de prise en charge des risques professionnels pratiquées par son recruteur, avant d’être embauché. Mais comment procéder ?

Se renseigner auprès des jardiniers et paysagistes travaillant déjà dans l’entreprise

Si vous êtes intéressé (e) par une offre d’emploi, il est déterminant de bien s’informer à propos de l’entreprise avant d’y postuler ou tout au moins avant d’être définitivement recruté (e). Cela permet de se prémunir des désillusions, de mauvais traitements ou de toutes autres mauvaises conditions de travail. L’un des moyens les plus efficaces pour avoir des informations sur la vie et l’ambiance au sein d’une entreprise, c’est de s’informer auprès de ses salariés. Pour y parvenir, vous pouvez vous rendre sur les lieux, établir des contacts avec les employés de la société ou de l’organisation, afin de pouvoir faire votre enquête plus aisément.

Vous pourrez aussi vous rendre dans les cafés ou restaurants les plus fréquentés par les salariés de l’entreprise afin d’observer leurs attitudes et états d’esprit (révolte, déception ou bonne humeur généralisée). Cela pourra même vous permettre de vous faire des amis et par la suite, de poser des questions sur leurs conditions de travail. Toutefois, ces méthodes ne garantissent pas d’avoir toutes les informations importantes pour vous. En plus, certaines personnes pourraient se méfier. L’une des manières les plus efficaces pour connaître les conditions d’emplois dans les entreprises, est de lire des Avis d’entreprises partagées par leurs salariés, sur les sites internet dédiés.

Analyser minutieusement le contrat de travail avant l’embauche

Outre les renseignements recueillis auprès des employés de l’entreprise paysagiste auprès duquel vous voulez postuler, les informations contenues sur le contrat de travail vous seront également d’une grande utilité. Certes, vous serez en contact avec ce document à la dernière étape de votre recrutement (après l’entretien) et donc, à l’étape de la décision finale. Il est donc recommandé de lire minutieusement le contrat, de poser toutes les questions possibles et même de notifier ce qui ne vous agrée pas, avant de prendre votre décision. En effet, l’employeur se doit de respecter certaines obligations en lien avec les conditions de travail dans les entreprises de Jardinage. Il doit :

  • installer des vestiaires collectifs et d’équipements sanitaires (lave-mains, douches),
  • assurer la sécurité physique et le bien-être général des jardiniers et paysagistes sur les lieux de travail,
  • fournir des équipements de protections individuelles (bottes, gants, combinaisons de protections, bouchons d’oreilles, casques),
  • mettre à disposition du paysagiste, les matériels de travail (outils de jardinage, logiciels DPAO, outils de maçonnerie légère),
  • assurer la formation régulière de ces employés et mettre en place des dispositions d’évolution professionnelle.

Connaître ses conditions vous permettra de savoir si l’employeur prévoit faire ses devoirs envers vous, son futur salarié. Vous pourrez également mieux cerner vos conditions de travail dans l’entreprise, ainsi que les tâches que vous êtes appelés à effectuer. Si vous remarquez que certains éléments ne sont pas conformes à ce qu’exige la loi ou la Convention Collective du secteur des entreprises du paysage, vous pouvez négocier l’amélioration des clauses ou refuser le contrat.

Ajouter un commentaire

chasses au trésor