préparer son potager

Permaculture : comment bien préparer son potager pour le printemps ?

Les jardiniers ont hâte de voir le printemps arriver afin de passer du temps dans le potager. Cependant, ce n’est pas parce que c’est l’hiver que le potager doit être laissé à l’abandon. Dans le cadre de la permaculture, procédé dynamique basée sur l’écologie naturelle, la préparation du sol est un gage de réussite pour les cultures du printemps. Voici les techniques à suivre pour préparer votre potager.

Soigner le sol

L’objectif de la permaculture est de s’inscrire dans une agriculture durable, qui respecte la terre et ceux qui y travaillent. Elle consomme peu d’énergie et nécessite moins de travail. Elle nécessite donc d’adopter des réflexes particuliers.

Les principes à respecter

La permaculture repose sur un principe : travailler le moins possible le sol, pour récolter plus. En effet, la couche supérieure de terre contient un faune qui a une influence très positive sur le sol et ses végétaux. Les vers de terres, les fourmis et les mille-pattes brassent la surface, tandis que les champignons favorisent l’apport en nutriments et en eau, et participent à stabiliser les sols. Certaines terres de jardin manquent cependant de vie. Dans ce cas, pour aérer la terre, il peut être nécessaire d’utiliser une motobineuse au moins une fois tous les deux ans. Vous pouvez acheter ce type d’appareil sur jardinaddict.com.

De manière générale, certaines règles sont à suivre en permaculture, comme ne pas laisser un sol nu, ne pas ensevelir la matière organique, ou encore ne pas utiliser d’engrais ou de produits chimiques. Les organismes vivants travaillent eux-mêmes le jardin. Vous pouvez par contre les protéger en installant des haies naturelles autour de votre potager.

Les méthodes

https://www.youtube.com/watch?v=e1pX7bY97hY#mce_temp_url# est une méthode facile, exigeant peu de matière. Elle repose sur l’application d’une couche de diverses matières organiques, comme des feuilles mortes, du foin ou des branchages. En déposant un mulch au début de l’hiver, vous récupérez un sol désherbé au début du printemps. Pour un potager en lasagnes, il est conseillé de poser en alternance des couches sèches, composées de restes du compost, de fumier ou de carton, et des couches vertes azotées. Ces couches seront appliquées dés le début du printemps. Vous pouvez donc profiter de l’automne et de l’hiver pour stocker vos matières.

Planifier l’organisation du potager

Si vous avez constaté des défauts dans l’architecture de votre potager, l’arrivée de l’hiver est l’occasion de repenser toute sa structure. Appuyez-vous sur les différents éléments observés cette année : zones trop exposées au vent, endroits moins fertiles, etc. Déterminez ensuite vos objectifs en termes de production, et faites la liste des expérimentations permaculturelles que vous souhaitez mener. Cela vous permettra de définir les supports adaptés à votre situation. Potager en butte, potager en lasagnes : vous pouvez laisser parler votre créativité, tant les options d’aménagement en permaculture sont infinies.

Les mois d’hivers sont également la période idéale pour réfléchir à ce que vous allez semer, et à quel moment. Définissez les meilleures associations de légumes, intéressez-vous au calendrier lunaire et pensez aux rotations.

ARTICLES SIMILAIRES :

Ajouter un commentaire

chasses au trésor