Les maisons longues du peuple Dayak

Dayak est un terme générique qui désigne différents peuples de l’intérieur des îles indonésiennes et malaisiennes d’Asie du Sud-Est. Une maison longue Dayak n’est pas seulement le point focal d’un village : c’est le village. Ces structures imposantes, parfois plus de 200 mètres de long, peuvent contenir des dizaines d’appartements familiaux séparés, et des espaces publics pour la cuisine, la forge, les cérémonies et la vie sociale.

maison longue dayak

Les maisons longues du peuple Dayak ont tendance à être occupées par de nombreuses familles d’un seul groupe ethnique : le terme « Dayak » englobe les Iban, Kayan, Desa, Taman, Kantuk et bien d’autres. Il est également possible pour les hommes et les femmes de se marier dans une maison longue d’un autre groupe ethnique. Traditionnellement, la maison longue était la plus grande unité politique à laquelle les Dayaks pouvaient appartenir. Bien que de plus grandes alliances puissent exister entre des groupes de maisons longues, ou des locuteurs de la même langue, l’allégeance primaire de chaque personne va toujours à la maison longue.

intérieur maison longue dayak

Les maisons longues varient d’une région à l’autre et entre différents groupes ethniques, mais la plupart suivent une structure similaire. La vie publique est centrée sur un long couloir droit. Une rangée de portes d’un côté du couloir mène à des appartements familiaux individuels; les portes de l’autre côté mènent à des échelles jusqu’au sol, ou à un porche extérieur, un espace de travail pour sécher le riz, réparer les filets, sécher le linge et diverses autres activités.

maison longue dayak

Lorsque les familles des maisons longues deviennent plus riches, elles ont le choix : construire une maison unifamiliale, ou ajouter des chambres ou des caractéristiques à leur appartement dans la maison longue. Beaucoup d’appartements de maison longue s’étendent à l’arrière de la superstructure, créant de longues chaînes de pièces inégales. D’autres maisons longues sont entourées de quelques maisons unifamiliales.

maison longue dayak

La maison longue Iban Dayak ci-dessous, située dans le bassin de la rivière Kapuas, a été construite au milieu des années 1970. Il a fallu cinq ans à la communauté pour assembler les matériaux nécessaires (en particulier les colonnes et poutres massives en fer forgé, des centaines, jusqu’à 12 mètres chacune) et plusieurs années pour achever la construction, en utilisant uniquement des outils manuels. La communauté a observé assidûment certaines pratiques et matériels traditionnels, tout en en changeant d’autres. Les planchers de bois, par exemple, sont une innovation récente.

intérieur maison longue dayak

La maison longue ci-dessous, à quelques heures de Putussibau, est encore entourée de forêts et de champs, mais de nombreux matériaux sont devenus rares et l’innovation dans les matériaux de construction et les styles est en cours. La maison longue a récemment ajouté un autre appartement, et une longueur supplémentaire de 8 mètres. La nouvelle zone a été construite avec du bois et du fer (mais seulement pour les poteaux, pas pour les poutres) et le reste avec du ciment, du bois d’œuvre et des carreaux de céramique.

intérieur maison longue dayak

La maison longue ci-dessous a complètement abandonné les matériaux traditionnels. La structure de ciment de deux étages se trouve directement sur le sol, plutôt que sur des pilotis. Chaque appartement dispose d’un compteur électrique à l’extérieur de la porte et le large couloir intérieur est éclairé par des ampoules et recouvert de carreaux de céramique. C’est un choix intéressant : se débarrasser des traditions liées aux matériaux traditionnels et aux méthodes de construction, sans démanteler la communauté des maisons longues en construisant des maisons unifamiliales.

maison longue dayak

Plus en aval, là où la plus grande partie de la forêt a été exploitée et remplacée par des palmiers à huile et des hévéas, les communautés ont du mal à trouver les matériaux nécessaires à la construction d’une maison longue traditionnelle. Celle ci-dessous, construite au milieu des années 80, n’a que quelques poteaux, et ceux-ci sont courts et minces. Les arbres ne sont tout simplement pas disponibles. Beaucoup d’éléments de cette maison sont attachés ensemble avec des cordes de rotin, qui sont devenues également rares. Entre-temps, les matériaux sont devenus de plus en plus difficiles à trouver à mesure que la forêt disparaît.

maison longue dayak

Crédits : threadsoflife, indoneo, OwenHuMorgan, nomadtravellers, trekearth, beborneo.

Laisser un commentaire