La maison traditionnelle du Swaziland

Le style de maison prédominante au Swaziland est la hutte « ruche » Nguni, nommée pour sa forme.

Composées d’un cadre arrondi en poteaux couverts de chaume lié avec des cordes tressées, ces huttes sont habitées par les habitants et les touristes.

Dans une ferme polygame, chaque femme a sa propre hutte et sa cour entourée de clôtures de roseaux. Il existe trois structures : pour dormir, pour cuisiner, et pour stocker. Dans les grandes fermes il y a aussi des structures utilisées comme les quartiers des célibataires.

hutte swaziland 1

Cette structure ronde, en forme de dôme, est faite d’herbe de chaume grossière sur un cadre de bâtons. Elle a une porte extrêmement basse, à travers laquelle il faut se plier pour entrer : une mesure défensive pour se prémunir contre un rapide assaut d’ennemis. Le design circulaire vise à empêcher les esprits malins de se cacher dans les coins. Une propriété typique comprend un certain nombre de huttes en forme de ruche construites à proximité les unes des autres, certaines plus grands que d’autres selon pour qui elles sont ou selon leur utilité. La « grande hutte » au centre était réservée aux esprits ancestraux.

Les huttes « ruche » Nguni peuvent sembler sombres et petites de l’extérieur, mais leur conception a beaucoup d’avantages : elles restent chaudes en hiver et fraîches en été. Le sol est fait de sable ratissé, et un feu est généralement maintenu allumé au milieu, avec la fumée qui favorise la fumigation de la hutte contre les insectes avant de sortir par le chaume. La hutte Nguni n’avait traditionnellement pas de chaises. Les gens étaient assis et dormaient sur des tapis d’herbe, utilisant des appuis-tête en bois sculpté comme des oreillers. Les huttes pour les touristes dans des stations telles que Hawane, Mlilwane, Nisela et Phophonyane ont tendance à un lit et une douche.

hutte swaziland 2

hutte swaziland 3

hutte swaziland 4

hutte swaziland 5

Source : swaziland-direct.com et en.wikipedia.org. Crédits photos : nairaland.com, whl.travel, illabirinto.com et isvolunteers.org.

Laisser un commentaire