La maison traditionnelle Ifugao

Ifugao est une province des Philippines au centre de l’île de Luçon. Elle est célèbre pour les rizières en terrasses des cordillères des Philippines, inscrites au patrimoine mondial.

La construction de la maison traditionnelle Ifugao  est l’une des conceptions architecturales ethniques les plus admirées pour avoir employé un système indigène de construction qui est plus complexe que son apparente simplicité. Pourtant, en raison de l’amalgame de facteurs tels que les effets de la christianisation, le développement économique, l’éducation et la modernisation, l’architecture Ifugao se perd car la jeune génération d’Ifugao s’éloigne de plus en plus de leurs croyances, leurs coutumes et leurs traditions.

maison ifugao

L’histoire de l’architecture Ifugao se confond avec celle du peuple, ses croyances et ses pratiques socio-culturelles, ainsi que ses systèmes et ses pratiques de savoirs traditionnels. Mais alors que l’architecture Ifugao est considérée comme une partie essentielle du remarquablement riche patrimoine matériel du peuple qui permet à la génération actuelle de comprendre et d’apprécier son passé, peu d’efforts sont entrepris pour la conserver. À l’heure actuelle, les constructeurs traditionnels de maison Ifugao sont en baisse et les huttes indigènes sont au bord de l’extinction.

maison-ifugao-3

Origine mythique de la maison Ifugao

Un mythe explique que la première maison Ifugao provient du monde du ciel. Un jour, le dieu Wigan a regardé en bas vers le monde de la terre et a vu la terre luxuriante mais inhabitée de Kay-ang (maintenant Kiangan). « Quel dommage que ces terres fertiles soient aussi désolées » se dit-il à lui-même. Ainsi, il pensa à un plan pour peupler l’endroit. Ce soir-là, il fit une maison et la rempli avec du riz. Puis, il fit plusieurs cages, mis un couple de poulet dans chacune, et les accrocha sur les côtés des poutres des maisons. Il attacha des porcs aux poteaux. Après s’être assuré que tout soit réglé, il porta ses enfants endormis, Cabbigat et Bugan, et les apporta dans la maison. Il chuchota ensuite un adieu à ses enfants. Dans la matinée, Cabbigat et Bugan se sont réveillés et ont réalisé qu’ils étaient dans un endroit étrange. La construction de maisons a donc été introduite par les dieux. Les connaissances et les compétences ont été transmises aux êtres humains et plus tard améliorées pour répondre à leurs besoins et leurs préférences.

maison-ifugao-4

Développement de la maison Ifugao

Les informateurs rapportent que, d’abord, les Ifugaos vivaient dans des huttes de chaume construites directement sur le sol. Les murs étaient soit en bambou, soit en planches de bois. Plus tard, ils se sont installés et ont commencé à cultiver du riz, ils ont construit des maisons de stockage élevées, maintenant connues sous le nom de maisons granary ou alang. Cette technique de construction leur a permis de sauvegarder le riz empilé, l’attirail rituel, et de se protéger des infestation de rats et d’autres nuisibles, ainsi que d’autres risques. Des ces maisons de stockage, ils ont modelé leurs maisons surélevées communément appelées BALE.

maison-ifugao-1

Types de maisons Ifugao

Il existe quatre types de maisons à Ifugao. Le premier est la maison Abong qui est essentiellement une cabane construite directement sur le sol. Le deuxième est la maison Inappal qui est légèrement surélevée par rapport au sol. Pour certains, l‘Abong et l’Inappal sont des abris temporaires pour travailler dans les champs de riz ou les fermes. Mais ces types de huttes servent aussi de résidence permanente, en particulier pour ceux qui ne peuvent pas se permettre de construire de Bale plus élaborée, le troisième type de maison Ifugao.

maison-ifugao-6

Le Bale est surélevé par rapport au sol par quatre poteaux robustes de 3 à 3,5 mètres de haut. Ce type de maison Ifugao est principalement utilisé comme unité de logement pour la famille. Un ménage est généralement composé du père, de la mère et des enfants. Les enfants ne dorment plus avec leurs parents lorsqu’ils atteignent la puberté, ils dorment dans le agamang. Pour s’assurer qu’ils soient bien guidés, ils sont accompagnés par un homme ou une femme célibataire ou veuve, qui leur sert souvent de conseiller. Les grands-parents, même dans leur vieillesse et lorsque la dépendance frappe, insistent généralement pour vivre de façon autonome dans une autre maison. Pour veiller à ce que leurs besoins fondamentaux soient quotidiennement remplis, les enfants vérifient leur état tous les jours et font plusieurs courses pour eux.

maison-ifugao-8

Le quatrième type est le Alang ou la « maison grenier » qui est généralement située à proximité des champs de riz. Normalement, ce type de maison est utilisé pour le stockage du riz récolté séché. Parfois, cependant, l’alang est utilisé comme tombe ou pour garder les os exhumés d’un membre de la famille ou d’un parent.

maison-ifugao-10

Conception architecturale

A l’extérieur, la maison Ifugao semble être simple, telle une structure pyramidale sans fenêtre reposant sur quatre poteaux. Un examen approfondi de la structure, cependant, révèle une technologie complexe qui fournit une résistance à la traction capable de résister à des typhons dévastateurs, des pluies torrentielles et des tremblements de terre violents. La hutte est construite à partir de bois indigènes soigneusement sélectionnés qui sont solidement fixés pour tenir la maison ensemble. Dans son intégralité, aucun clous et boulons ne sont utilisés.

maisons ifugao

maison-ifugao-7

maison-ifugao-9

Sources et crédits photos : nikeprogramme.org, cgpinoy.org, habitatio000.blogspot.fr, banaue-tours.com, boyplakwatsa.com, cornucopiaalchemy.wordpress.com, abagillon.blogspot.fr, rhiphi.wordpress.com, Jayadewa.

Booking.com

Laisser un commentaire