Luttez efficacement contre l’humidité de votre maison !

Laisser croître l’humidité dans votre habitation est une erreur qui peut vous coûter très cher sur le long terme. Vous allez rapidement constater des tâches et des moisissures, mais cela peut aussi être plus insidieux et causer des problèmes de santé à toute la famille. Les causes de l’humidité présente dans votre maison peuvent être liées à différentes sources. Il est important de détecter rapidement ces failles qui laissent pénétrer l’humidité et y remédier avec les solutions les plus adéquates.

L’humidité est-elle nocive ?

Vous avez entendu parler du fait qu’un air trop sec n’est pas bon pour la santé ? A contrario, l’humidité peut devenir très dangereuse pour la solidité de votre habitation, mais aussi pour les conditions de vie des membres de votre famille. Les peintures qui écaillent, des papiers peints qui se décollent ou encore de la pourriture sur les murs sont autant de signes d’alarme qu’il ne faut pas prendre à la légère. Le taux d’hygrométrie d’une habitation aide à évaluer l’humidité de ce logement.

Il faut réussir à trouver un équilibre entre un air trop sec et une ambiance trop humide. Une hygrométrie trop élevée provoque des allergies, des maladies respiratoires ou le développement de champignons sur le corps. Votre enfant peut également être sujet à des maladies chroniques. Idéalement, il faut que le taux d’hygrométrie soit d’environ 50% si la température de la maison équivaut à 20°C. Vous pouvez constater une oscillation entre 45 et 65%. Mais il ne faut pas aller au-delà et réagir très vite pour réduire l’humidité dans votre logement.

humidité maison

Où niche l’humidité ?

Votre maison peut receler plusieurs endroits où vient se loger l’humidité avec plus ou moins d’intensité.

Le vide sanitaire de votre logement

C’est l’une des causes les plus régulières de présence d’une forte humidité dans une maison. Le vide sanitaire peut être sujet à infiltration ou à remontée d’eau à cause de la nappe phréatique. L’eau entre par le sol, mais aussi par les parois des murs et fondations. Lorsqu’il y a des périodes de fortes pluies, vous allez constater que ce vide sanitaire est rempli d’eau et qu’il transmet ensuite l’eau aux murs de la maison.

Lorsque cela atteint la maçonnerie, les conséquences peuvent être très importantes. Il est alors conseillé d’utiliser une pompe adaptée à cette problématique, vous pouvez sélectionner une pompe de relevage sur www.motralec.com. Ce type de pompes est particulièrement efficace pour évacuer les eaux usées et chargées. C’est la solution idéale pour que le vide sanitaire ne soit plus jamais inondé.

On l’utilise également lorsque la pente d’un terrain est importante et qu’il est nécessaire d’ôter des eaux sales et chargées. Le sous-sol de votre habitation sera toujours sec et permettra à votre maison de bénéficier d’une plus grande salubrité. Pensez également à ventiler le vide sanitaire pour que la condensation puisse être évacuée.

Pourquoi installer une pompe de relevage ?

La pompe de relevage est un appareil qui est recommandé pour les maisons qui connaissent de nombreux problèmes d’humidité. Elle facilite l’évacuation des eaux propres, mais également des eaux sales et boueuses. Elle est particulièrement utile en cas d’inondation. La pompe possède un double système de pompage pour faire venir l’eau à elle, puis de surpression pour l’évacuer là où vous le souhaitez.

Que le terrain soit en pente ou qu’il soit plat, vous n’aurez aucune difficulté à retirer l’eau. De plus, la pompe de relevage fonctionne en toute autonomie, sans avoir besoin d’une quelconque intervention. On peut également la glisser sous terre pour garantir un fonctionnement très discret. Vous retrouvez une maison saine et un confort très appréciable. En optant pour un appareil de qualité, vous bénéficierez d’une vraie durabilité de votre système de pompage.

N’omettez toutefois pas un entretien régulier effectué par un professionnel, et qui garantira à la fois le bon fonctionnement de votre pompe de relevage, mais également ses performances sur le long terme.

Une toiture en mauvais état

Vous avez constaté que le plafond est taché de grandes auréoles. Il faut alors vous assurer que la toiture est toujours opérationnelle et qu’il n’existe pas de failles dans la couverture de votre habitation. Peut-être y a-t-il des tuiles endommagées ? L’eau arrive peut-être à s’infiltrer par un matériau devenu trop poreux ? Le bois de charpente est peut-être exposé à l’extérieur et permet l’écoulement d’eau dans les combles ?

La toiture est un élément indispensable de la garantie d’une humidité idéale dans votre maison. Il faut donc en prendre soin et la faire réparer si nécessaire. Cela peut paraître coûteux, mais vous aurez aussi de nombreux frais si vous laissez votre habitation se dégrader par manque d’attention à votre toiture.

Un système de ventilation défectueux

Posséder un système de ventilation en bon état de fonctionnement vous aidera à préserver un taux d’hygrométrie correct. Cela permet de créer un flux d’air et d’assainir l’air ambiant de votre maison. C’est surtout primordial d’installer un système de ventilation efficace dans les pièces d’eau, la cuisine, mais c’est aussi important dans les pièces de vie. Avec la respiration ou la chaleur, l’air va transporter de l’humidité qui se transforme en condensation.

Vous allez voir que vos vitres ne suintent plus d’humidité et que vos murs ne sont plus constamment humides. L’air est beaucoup plus sain avec la ventilation. Il est aussi possible d’associer votre système de ventilation avec le chauffage grâce à une pompe à chaleur par exemple. Ainsi vous diffusez de la chaleur dans toute la maison en assainissant l’air.

Quelques conseils pour réduire l’humidité avec des gestes simples

Il faut savoir que durant l’automne et l’hiver l’humidité est plus souvent présente dans la maison. Je vous donne quelques astuces pour éviter de créer de la vapeur d’eau et éviter que l’humidité stagne dans l’habitation.

  • Aérez régulièrement votre habitation : même s’il fait froid, il faut aérer ne serait-ce que 5 minutes. Quand vous vous levez, ouvrez les fenêtres pendant quelques minutes pour renouveler l’air et supprimer la condensation créée pendant la nuit.
  • Évitez de créer de l’humidité : lorsque vous cuisinez, démarrez la hotte pour évacuer la chaleur et la condensation. Si vous cuisez à la vapeur, essayez d’ouvrir la fenêtre pour que la vapeur sorte. De même lorsque vous vous douchez, fermez la porte pour que la vapeur ne se diffuse pas aux autres pièces. Et aérez en ouvrant la fenêtre si possible.
  • Ni trop chaud ni trop froid : il faut trouver un juste milieu niveau température. Si la température est trop élevée, vous allez générer de l’humidité. De même s’il fait trop froid, vous allez conserver l’humidité dans l’air. Essayez donc de régler de manière optimale vos chauffages afin d’obtenir une température équilibrée.
  • Évitez de coller les meubles aux parois : si le mobilier est collé contre les murs, l’air ne passera pas convenablement. Cela se confirme lorsqu’on décolle les meubles et que de la moisissure apparaît.
  • Isolez votre maison : optez pour une isolation extérieure de votre habitation. Ainsi les murs ne sont plus en contact avec l’extérieur et cela réduit le risque de condensation à cause du choc entre les murs trop froids et l’air chauffé à l’intérieur.

Booking.com

Laisser un commentaire