Les maisons à travers la République Démocratique du Congo

L’afflux urbain massif qui a commencé après l’indépendance a conduit à un quadruplement de la population de Kinshasa, créant un problème de logement énorme qui est encore loin d’être résolu. Des dizaines de milliers de squatters sont entassés dans des bidonvilles sordides à la périphérie de la capitale. D’autres migrants, plus prospères se sont construit des habitations permanentes. Incapable de contrôler la propagation de la construction non autorisée et généralement insalubre ou de trouver des solutions de rechange adéquates, le gouvernement a toléré ce qu’il ne pouvait pas éviter et a commencé à étendre les services publics de base pour les nouveaux établissements.

Le logement tombe sous la responsabilité du ministère de la Santé publique et des Affaires sociales. Les prêts de logement et de construction d’habitations publiques parrainées par le Bureau national de logement ne couvrent toujours pas plus d’une petite fraction des besoins considérables de logement du pays. Aux dernières estimations, plus de la moitié des logements étaient une pièce dans des structures traditionnelles en pisé, en paille, ou en boue, et moins de la moitié étaient des maisons modernes de matériaux durables ou semi-durables contenant une ou plusieurs chambres.

les maisons en RDC
Une maison typique dans le village de Mampu.

maison congo

maisons en rdc
Cette maison est faite de briques de ciment avec un toit de tôle.
Lire aussi :
Les maisons coloniales de Boma