Les maisons à travers le Guatemala

Les espagnols ont imposé un modèle pour les collectivités de toutes tailles, qui comprenait une place centrale, généralement avec une fontaine d’eau publique connue sous le nom de « pila », autour de laquelle étaient situé une église catholique, des bureaux du gouvernement et les maisons de personnes de haut rang . Les maisons coloniales ont un patio central avec salon, salle à manger et des chambres alignées le long des couloirs. Un patio de service avec une pila et une cuisine avec une cheminée à foyer ouvert sous une grande cheminée étaient situés derrière la zone de vie en général. Les entrées étaient directement sur la rue, et les jardins étaient limitées aux patios intérieurs.

Maison coloniale luxueuse au Guatemala

Ces plans de la ville et de l’immobilier persistent, sauf que les maisons de l’élite ont maintenant tendance à être placées sur la périphérie de la ville et les arrangements spatiaux internes ont été modifiés. Un patio intérieur ouvert est toujours populaire, mais les jardins entourent la maison maintenant, avec l’ensemble renfermé derrière de hauts murs. Les vieilles maisons coloniales situées au centre sont maintenant occupées par des bureaux ou ont été transformées en hôtels.

La plupart des maisons sont faites de briques séchées au soleil (Adobe) et de toits en aluminium ondulé ou en carreaux de céramique. Les maisons les plus pauvres ont souvent une seule grande pièce contenant un foyer; peut-être un lit, une table et des chaises ou des tabourets; une grande cruche d’eau en céramique et d’autres jarres en céramique; un coffre en bois pour les vêtements et les objets de valeur; et parfois une armoire pour la vaisselle et les ustensiles. D’autres instruments peuvent être attachés sur des chevrons. Le plus vieux couple de résident occupe le lit, avec les enfants et les jeunes adultes qui dorment sur des nattes de roseaux sur le sol (elles sont roulées lorsqu’elles ne servent pas). L’eau courante à la maison ou dans la cour est un luxe que seuls certains villages bénéficient. L’électricité est largement disponible sauf dans les zones les plus reculées. Son utilisation principale est pour la lumière, puis la réfrigération et la TV.

architecture guatemala

Les places centrales des petites villes et villages sont utilisées pour une variété de choses. Les jours de marché, elles sont remplies de vendeurs et de marchandises; dans la chaleur du jour, les gens se reposent sur quelque bancs; en début de soirée les jeunes peuvent se rassembler, à la recherche de partenaires de sexe opposé. Dans la ville de Guatemala, la place centrale est devenue le site le plus pratique pour les manifestations politiques.

Le palais national (ci-dessous) face à cette place centrale; même s’il était autrefois une résidence pour le président, aujourd’hui, il est uniquement utilisé pour les réceptions officielles et des rencontres avec des dignitaires. Plus que tout autre bâtiment, il est un symbole de l’autorité gouvernementale et du pouvoir. Les murs de sa porte d’entrée ont des peintures murales représentant des scènes honorant les patrimoines espagnol et maya. Les autres bâtiments gouvernementaux sont disséminés dans la partie centrale de la ville de Guatemala; certains occupent d’anciennes résidences, d’autres sont dans un complexe récent caractérisé par des massifs bâtiments modernes. Certaines de ces structures sont ornées à l’extérieur avec des peintures murales représentant des symboles à la fois mayas et européens.

maisons guatemala

En dépit d’être un pays qui exporte des biens utilisés dans le monde entier, les personnes vivant au Guatemala sont pauvres. L’habitat reflète les problèmes économiques guatémaltèques, ainsi que l’écart grandissant entre ceux qui ont l’argent et le pouvoir et ceux qui ne l’ont pas. Ce qui suit est un examen en profondeur des logements au Guatemala.

À propos du Guatemala

Le Guatemala exporte principalement du sucre, des bananes et du café, mais touche aussi l’exportation de cacao et de substances illicites. La classe ouvrière est historiquement très pauvre, tandis que les gens qui dirigent les entreprises exportatrices privées font beaucoup d’argent. Cela continue d’être le cas, même aujourd’hui. Beaucoup n’ont pas accès à l’éducation ou aux soins de santé appropriés, et, malgré les aides, le changement est lent.

Les maisons des faibles revenus au Guatemala

Pour une grande partie de la population, la simplicité règne en maître dans le logement. Le sol est généralement en terre. Les murs peuvent être faits de bois ou même de tiges de maïs. Les maisons ont souvent des toits de chaume fabriqués à partir de la végétation sèche et sont peu meublées. L’eau courante et l’électricité sont des luxes précieux réservés pour la classe aisée.

maisons au guatemala

Les maisons pour les riches au Guatemala

Les voyageurs passant par le Guatemala vont probablement se retrouver dans une chambre d’hôtes ou un hôtel. Les gens avec de l’argent vivent dans un logement plus moderne avec accès à l’eau et l’électricité. Ils ont des planchers de tuiles, des lampes, des ventilateurs et d’autres équipements qu’on pourrait considérer comme raisonnables et nécessaires.

Les coûts d’habitation au Guatemala par rapport aux revenus

Entre le travail et les matériaux, une maison peut coûter très peu par rapport aux prix des maisons en France. Mais même à quelques milliers d’euros, la plupart des maisons sont bien au-delà de la portée des familles qui gagnent aussi peu que 3$ ou 4$ par jour. Et puisque l’alimentation a la priorité sur le logement, il n’y a tout simplement pas assez d’argent pour tout.

Aide d’autres pays

Des groupes comme From Houses to Homes, Habitat for Humanity et Arms of Jesus Children’s Mission ont jeté leur dévolu sur le Guatemala et sont déterminés à créer des logements plus robustes. Ils utilisent un sol en ciment, des toits de tôle et des murs en blocs de béton pour créer une maison qui peut résister aux éléments, mais ne coûte pas plus de quelques milliers de dollars.

Les maisons au Guatemala

Sources : Guatemala Housing Alliance, A Journey Through Guatemala, Every Culture, eHow.

Enregistrer

Enregistrer

Booking.com
Tags:

Laisser un commentaire