L’architecture en Albanie

L’architecture traditionnelle de l’Albanie a presque disparu pendant la dictature stalinienne de 1944- 1990. Les vieilles villes et les bazars de Tirana et de nombreux autres centres urbains ont été démolis et remplacés par des bâtiments de prestige socialistes ou des blocs de logements uniformes. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, presque toutes les églises et mosquées ont été rasées ou transformées.

La cathédrale catholique de Shkodër, par exemple, a été transformée en salle de sport…

architecture albanie

albanie architecture

… et celle de Tirana en salle de cinéma.

architecture en albanie

Il existe tout de même des maisons dans les campagnes qui ont survécu, comme les maisons tour qui ont été construites à l’époque des vendettas albanaises. Ces maisons appelées kula étaient généralement très hautes pour que les assaillants ne puissent pas atteindre les fenêtres.

maison tour albanie

À l’exception de Berat et Gjirokastra, qui ont été déclarées villes musées, peu de la saveur traditionnelle des villes albanaises existe maintenant. La plupart des bâtiments publics plus âgés qui ont survécu à la période communiste à Tirana, tels que les principaux ministères et l’université, datent de la période italienne (1930 à 1940).

architecture albanienne
Berat
village albanie
Gjirokastra
maison albanie
Gjirokastra

La principale artère de Tirana de la place Skanderbeg à l’université a été construite par les Italiens comme un symbole du fascisme italien. Le manque de règlements de zonage a conduit dans les années 1990 au chaos dans la construction et l’utilisation de l’espace, détruisant le peu qui avait survécu du régime communiste. Les anciennes villas ont été détruites, et la plupart des parcs et jardins publics ont disparu sous une multitude de kiosques et de cafés.

Lire aussi :
Berat, la ville aux mille fenêtres
ville albanie
Tirana
architecture en albanie
Square Skanderbeg à Tirana