Isolation thermique : trucs et astuces

Selon le ministère de la Transition écologique, 17 % de la consommation énergétique dans les ménages français est dû à une « passoire thermique ». De ce fait, pour réduire sa consommation énergétique et profiter d’un cadre de vie sain, il est parfois impératif d’engager des travaux d’isolation thermique. Découvrez ici quelques travaux simples pour améliorer l’isolation de votre logement.

Le survitrage pour l’isolation des fenêtres

Environ 15 % des déperditions thermiques d’un logement sont dues à une mauvaise isolation des fenêtres. A priori, la meilleure façon de corriger ce problème est d’installer de nouvelles fenêtres en PVC, en aluminium ou en bois. Cependant, cette solution est particulièrement coûteuse. L’alternative la plus intéressante est le survitrage isolant.

Comme son nom l’indique, le survitrage isolant est une fenêtre supplémentaire qui s’installe à l’intérieur ou à l’extérieur d’une fenêtre déjà existante. Généralement en verre, en PVC ou en Plexiglas, il sert de point de transfert entre la température intérieure et extérieure d’une pièce.

Mais au-delà de sa valeur thermique, le survitrage fenêtre offre une excellente résistance aux rayons UV et permet de faire des économies. En effet, le prix d’achat et d’installation de cette solution est généralement moins élevé que celui d’une fenêtre avec une isolation thermique performante. De plus, le survitrage isolant, du fait de son épaisseur, permet de mieux se protéger des bruits extérieurs.

Les laines minérales, végétales et animales pour isoler la toiture

En dehors de la fenêtre, il est impératif de procéder à l’isolation de la toiture. En effet, cette partie de la maison se trouve en contact permanent avec l’extérieur et est le réceptacle du phénomène de montée de chaleur. Par conséquent, elle joue un rôle essentiel dans l’optimisation de la température globale. Pour isoler convenablement votre toit, privilégiez les laines minérales, végétales ou animales.

Lire aussi :
4 raisons pour lesquelles l'isolation est importante dans toutes les maisons

Les premiers ont une conductivité thermique largement au-dessus de la moyenne. De même, alors que les isolants traditionnels affichent une longévité d’environ 20 ans, les laines de roche ou de verre offrent une durée de vie aussi longue que l’âge moyen des maisons ! Elles représentent donc une excellente solution d’isolation sur le long terme.

Les laines végétales, quant à elles, offrent une conductivité thermique aussi bonne que celle des laines minérales. Toutefois, en raison de leurs origines végétales, elles conviennent mieux à l’isolation de l’intérieur du toit. Ainsi, privilégiez les laines en bois, végétales ou en coton.

Enfin, les laines animales (laine de mouton généralement) sont des solutions spécialement adaptées à l’isolation intérieure des toitures. Cela est dû au fait qu’elles sont assez vulnérables à l’humidité.

Le plancher chauffant pour l’isolation du sol

Contrairement à la toiture qui laisse passer de la chaleur, une grande partie de l’humidité du logement passe par le sol. Il est donc important de procéder à l’isolation de cette partie de la maison. Pour ce faire, privilégiez le plancher chauffant.

C’est un émetteur intégré au sol qui diffuse la chaleur de façon homogène sur une zone définie. Il fonctionne grâce à des tuyaux en polyéthylène qui sont posés sur un isolant en polystyrène.

Au-delà de sa discrétion, le principal avantage de cette solution est son confort. En hiver, le plancher chauffant se charge de diffuser la chaleur dans le sol. En été, il refroidit les pièces de 2 ou 3 degrés. Il permet de bénéficier constamment d’une température douce et apaisante.