Beit al-Aqad : maison traditionnelle de Damas

Beit al-Aqad est une maison traditionnelle de Damas joliment restaurée qui appartenait autrefois à une riche famille de marchands de textiles. Elle abrite actuellement l’Institut danois, qui a ouvert ses portes en 2000 et se concentre sur l’étude de la culture arabe et islamique et sur le renforcement des liens culturels entre le Danemark et le monde arabe. Les éléments de la résidence remontent à l’époque romaine, avec le théâtre construit par Hérode le Grand faisant partie des murs extérieurs du bâtiment. La plupart des constructions actuelles datent des périodes mamelouke et ottomane.

Maison traditionnelle de Damas

Typique de la plupart des maisons de Damas, le point focal est une grande cour rectangulaire avec une fontaine centrale. À l’extrémité nord de la cour se trouve une impressionnante façade décorée de pierres de l’époque mamelouke. Au-delà de cette façade se trouve un remarquable hall d’accueil d’été avec de hauts plafonds et une fontaine intérieure. Il y a un grand iwan à l’extrémité sud de la cour, datant également de la fin du 15ème siècle. La salle de réception d’hiver, dans le coin sud-est, a été construite au 18ème siècle. Les chambres des côtés ouest et est de la cour sont plus récentes, datant de la fin de la période ottomane.

Maison traditionnelle Damas

L’Institut danois a un bail de 50 ans sur la résidence en accord avec le ministère de la Culture, par lequel l’Institut danois est responsable de tous les coûts de restauration et d’entretien associés à la maison, mais ne paie pas de loyer. Les restaurations ont été réalisées en coopération entre la Direction Générale des Antiquités et des Musées (DGAM) et des experts danois. Beit al-Aqad est ouvert aux visiteurs gratuitement tout au long de la journée, et accueille souvent des événements culturels.

Maison traditionnelle de Damas

Crédit photos : Daniel Demeter.

activités familiales

Laisser un commentaire