Balustrade en verre : que faut-il savoir ?

La balustrade en verre est une barrière de protection installée pour prévenir les accidents, notamment les chutes. En plus de son rôle de sécurité, ce garde-corps remplit également une fonction esthétique de plus en plus recherchée. Si vous prévoyez d’aménager une balustrade en verre, il y a un certain nombre d’informations que vous devez avoir pour faire les meilleurs choix.

La qualité du verre

Il existe plusieurs catégories de verre sur le marché, mais tous n’ont pas la même résistance. Vous devez donc opter pour une barrière solide résistant aux chocs, fêlures et intempéries. En la matière, https://www.railingsdesign.com/24-balustrade-verre propose des balustrades d’excellente qualité sous divers modèles et styles.

Méthode de renforcement du verre

Les fabricants utilisent notamment un film thermoplastique PVB qui a la particularité de renforcer la résistance du verre. En outre, pour rendre le matériau isolant, c’est l’adhésif thermodurcissable EVA qui est utilisé. Ce dernier possède par ailleurs la particularité de rendre le verre plus transparent grâce au processus de cuisson. La lumière du jour s’infiltre donc plus intensément.  

Le verre feuilleté

Ce type de verre est principalement utilisé pour l’installation des balustrades de plateformes et escaliers en hauteur. Le verre feuilleté est très épais, mais c’est le film thermoplastique qui assouplit la matière et contient les cassures en cas de choc.

Le verre trempé

Comparé au verre ordinaire, le verre trempé est au moins 5 fois plus solide. Cet équipement est employé le plus souvent pour protéger les étages des maisons, des restaurants, des entreprises…

Il est rare que ces deux types de glace se brisent. Toutefois, dans ces rares cas, la technologie de conception employée vous protège dans une certaine mesure. La balustrade en verre feuilleté produit de tout petits éclats s’il est brisé. Cependant, ceux-ci ne sont pas coupants contrairement à la glace ordinaire. Le verre trempé quant à lui ne produit aucun éclat et cette caractéristique en fait le meilleur choix sur le marché.

Lire aussi :
Bien équiper sa maison

Les différents types de pose

Il existe 3 types de pose de balustrade. Votre choix dépendra essentiellement de vos préférences en matière d’aménagement.

La balustrade posée à la française

C’est la méthode de pose la plus commune pour les garde-corps. Des profilés et des pinces sont placés au sol pour recevoir et maintenir les panneaux de verre. Cette pose est la meilleure si une rambarde en fer est prévue. Notez toutefois que la balustrade, dans ce cas, réduit un peu l’espace interne dont vous disposez.

La pose anglaise

Ici les supports de fixation sont placés vers l’extérieur, ce qui permet de maximiser l’espace intérieur. Encore appelée installation latérale, cette méthode offre plus de confort visuel.

L’installation encastrée

La pose encastrée est la moins imposante des trois puisque les panneaux de verre sont directement emboîtés dans le béton de la dalle. Ici, les supports sont souvent très discrets pour conserver le style épuré et minimaliste de l’installation.

Sécurité : les normes à connaître

L’installation d’une balustrade est soumise aux normes AFNOR NF P 01-012 et P 01 — 013. Pour ce qui est de la hauteur, à partir d’un étage, le garde-corps extérieur doit faire au minimum 1 mètre et celui d’un escalier : 90 cm. En ce qui concerne l’épaisseur, 50 mm est obligatoire pour 1 mètre de hauteur. Ces contraintes de sécurité sont valables, quels que soient le modèle et les matériaux utilisés. Si vous souhaitez réduire la hauteur de l’installation, vous êtes limité strictement à 80 cm. Cependant, l’épaisseur devra être plus grande que la norme.

Sachez par ailleurs que vous avez besoin d’une autorisation de la mairie ou des services de l’urbanisme lorsque la balustrade donne sur l’extérieur. Vous devrez donc demander une déclaration préalable de travaux. Le plan local d’urbanisme vous renseigne sur toutes les obligations auxquelles vous devez vous conformer.