L’architecture coloniale au Cameroun

Les maisons coloniales au Cameroun datent de l’époque coloniale allemande (1884–1919) et de la période sous administration française et britannique (1919–1960). Il occupe une place à part, mais néanmoins significative. La capitale, Yaoundé, possède plusieurs maisons de l’époque allemande, notamment celle qui abrite désormais la délégation provinciale du Centre pour la culture et le Palais de Charles Atangana construite entre 1911 et 1913, une résidence rénovée en 2001 (ci-dessous en cours de restauration).

architecture coloniale cameroun

Quelques années plus tard, est bâti l’ancien Palais présidentiel dont le corps central a été construit par l’administration française en 1932 et auquel des ailes latérales ont été rajoutées, après l’indépendance, avec un grand respect du style initial.

ancien palais présidentiel yaoundé

La ville de Douala conserve également de nombreux bâtiments coloniaux, comme l’hôpital allemand, construit entre 1891 et 1896, que les Français agrandissent en 1930, la résidence du commerçant David Mandessi Bell, remarquable construction érigée vers 1910 qui n’est pas sans subir l’influence de l’hôpital et le palais du roi Auguste Manga Ndumbe, dit la Pagode, bâtiment composite du début du 20ème siècle.

architecture coloniale cameroun

Douala. Ancien hôpital allemand, dit aussi Hôpital des Blancs (1891–1896 et 1930). L’extension réalisée par les Français a respecté le parti architectural retenu initialement. Actuellement les locaux sont utilisés par le Ministère de la culture, comme poste de police, siège d’associations et habitat privé.

Résidence du commerçant David Mandessi Bell à Douala.

Le palais du roi Auguste Manga Ndumbe dit la Pagode à Douala.

De l’époque française, il y a la Chambre de commerce (1927–1928), quartier général de la France libre en 1940, le Palais de Justice (1930–1931), la cathédrale, achevée en 1936, accompagnée de l’ensemble scolaire de Saint–Jean Bosco, l’Akwa palace construit en 1951 et la nouvelle poste centrale de 1952. Dans les provinces, de nombreuses autres villes conservent également des témoins de cette époque : Batouri, Doumé, Garoua, Lomié, Mamge, Messamena, Ngaoundere, Ntui, etc.

architecture coloniale au cameroun

Quelques photographies de maisons coloniales au Cameroun

maison coloniale cameroun

Source et crédits photos : insitu.revues.org, decouverte.cameroun, cameroun-guide, ibike.org, wikipedia.

Laisser un commentaire