Maisons à colombages anglaises

Si vous ouvrez l’œil lorsque vous vous promenez en Angleterre, vous pourrez régulièrement apercevoir des maisons à colombages. Mais qu’est-ce qu’une maison à colombages, et pourquoi la façon dont ces bâtiments sont faits nous émerveille de cette façon ?

 

 

 

maisons à colombages anglaises

Jusqu’au 17ème siècle, l’Angleterre avait une offre abondante de chêne, qui était le matériau le plus couramment utilisé pour une charpente en bois.

Le chêne est dur et durable, ce qui explique en partie pourquoi tant de bâtiments médiévaux à colombages ont survécu.

Le terme «colombage» se réfère au fait que les poutres ont été réduites de moitié, ou du moins coupées à une section intérieure carrée. Dans d’autres régions d’Europe, comme la Roumanie et la Hongrie, il n’y avait pas de bois dur comparable disponible, les maisons ont été construites en utilisant plus fréquemment les poutres entières.

Contrairement aux immeubles modernes où les murs sont installés à l’extérieur et à l’intérieur du cadre, dans les bâtiments à colombages, les murs sont remplis entre les bois de charpente.

maison colombages anglaises

Crédit photo : Paul McCLure

 

Le plus souvent ce remplissage était un enduit de torchis (des branches entrelacées avec des petites branches et couvertes par une épaisse couche de boue d’argile), des lattes et du plâtre, ou des briques.

Les méthodes de construction en colombage permettent aux bâtiments d’être facilement dés-assemblés et remontés à nouveau ailleurs. Beaucoup de maisons à colombages médiévales ont été reconstruites dans les musées de plein air telles que le Weald and Downland Museum à Singleton.

Mis à part le musée mentionné ci-dessus, certains des meilleurs exemples de maisons à colombages que les visiteurs peuvent voir aujourd’hui sont dans les villes de Lavenham, Suffolk, Little Moreton Hall dans le Cheshire, et le manoir de Lower Brockhampton dans le Herefordshire.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire