7 bonnes pratiques pour étendre une bâche de toiture

La toiture est un élément essentiel de la maison. Elle la protège des agressions extérieures, comme la pluie, le vent, la neige, etc. Lorsque la toiture est en travaux, il faut la couvrir avec des bâches plastiques spécialement conçues pour cette fonction. Ces bâches assurent l’étanchéité et la résistance du toit pendant la durée des travaux. Comment les choisir et les poser correctement ? Voici sept conseils et bonnes pratiques à suivre.

1. Éviter les assemblages de bâches

Ne superposez pas plusieurs bâche pour couvrir le toit. Cela risque de créer des fuites d’eau. Utilisez plutôt une seule bâche plastique. Vous pouvez aussi demander un devis gratuit pour une bâche de toiture sur mesure, qui correspond aux dimensions de votre toit ou de la zone à réparer.

2. Acheter une bâche ayant une durée de vie supérieure à 5 ans

Choisissez une bâche de type camion, une bâche épaisse et résistante. Préférez les modèles en PVC, un matériau qui résiste bien aux intempéries. Votre bâche de toiture doit avoir une durée de vie supérieure à 5 ans : ce critère de solidité vous garantit une bonne protection, quel que soit le temps ou la durée d’utilisation.

3. Choisir une bâche adaptée à la forme du toit

Il existe des bâches de toiture pour tous les types de toits : toits plats, toits en pente, toits arrondis, etc. Il est important de choisir une bâche qui correspond à la forme de votre toit, pour faciliter la pose et assurer une bonne étanchéité. Par exemple, pour un toit plat, il faut une bâche qui ne se déforme pas sous le poids de l’eau. Pour un toit en pente, il faut une bâche qui adhère bien au support et qui ne glisse pas.

4. Prévoir des accessoires de fixation

Pour que la bâche de toiture soit bien fixée et ne s’envole pas au moindre coup de vent, il faut prévoir des accessoires de fixation adaptés. Il existe plusieurs solutions, comme les sangles, les sandows, les tendeurs, les crochets, les clous, etc. Ces accessoires doivent être solides et résistants à la corrosion. Il faut également veiller à ce qu’ils ne percent pas la bâche et ne compromettent pas son étanchéité.

Lire aussi :
Pourquoi opter pour une trousse d'outils de bricolage de haute qualité chez soi ?

5. Nettoyer le toit avant de poser la bâche

Avant de poser la bâche de toiture, il faut nettoyer le toit pour enlever les débris, les feuilles, les mousses, les algues, etc. Ces éléments peuvent endommager la bâche, favoriser la formation de moisissures ou créer des poches d’eau. Il faut aussi réparer les parties du toit qui sont cassées ou fissurées pour éviter que la bâche ne s’abîme ou ne laisse passer l’eau.

6. Tendre la bâche correctement

Pour que la bâche de toiture remplisse son rôle de protection, il faut qu’elle soit bien tendue et qu’elle ne présente pas de plis ni de bosses. Il faut donc la dérouler avec précaution et la positionner correctement sur le toit. Il faut ainsi laisser un peu de mou aux extrémités de la bâche, pour pouvoir la fixer aux bords du toit. Il faut éviter de trop tendre la bâche, car cela pourrait la fragiliser ou la déchirer.

7. Vérifier régulièrement l’état de la bâche

Une fois la bâche de toiture posée, il faut la surveiller régulièrement pour s’assurer qu’elle ne se détériore pas. Il faut notamment vérifier qu’elle ne se déplace pas, qu’elle ne se déchire pas, qu’elle ne se perce pas, qu’elle ne se salit pas, etc. Il faut également enlever l’eau qui pourrait s’accumuler sur la bâche, pour éviter qu’elle ne s’affaisse ou qu’elle ne se déforme. Si la bâche présente des signes d’usure, il faut la remplacer au plus vite.