Les maisons Swahili de Lamu

La vieille ville de Lamu, au Kenya, est la ville Swahili la plus ancienne et la mieux préservée en Afrique de l’Est, et qui conserve ses fonctions traditionnelles. Construite en pierre de corail et en bois de mangrove, la ville se caractérise par la simplicité des formes structurelles enrichies par des caractéristiques telles que des cours intérieures, des terrasses, et des portes en bois sculpté.

Lamu, située sur une île connue sous le même nom sur la côte de l’Afrique de l’Est, à quelque 350 km au nord de Mombasa, est l’exemple le plus ancien et le mieux préservé de la colonisation swahili en Afrique de l’Est. Contrairement à d’autres colonies swahili qui ont été abandonnées le long de la côte de l’Afrique de l’Est, Lamu a été continuellement habitée pendant plus de 700 ans.

maisons swahili lamu

La ville est caractérisée par des rues étroites et de magnifiques bâtiments en pierre avec des portes arrondies impressionnantes. Les maisons swahili vernaculaires sont décorées intérieurement avec des plafonds peints, de grandes niches (madaka), de petites niches (zidaka), et de la porcelaine chinoise. Les bâtiments sont bien conservés et portent une longue histoire qui représente la technologie de construction Swahili, basée sur le corail, la chaux et le bois de mangrove. Dans la vidéo ci-dessous, vous pourrez voir les superbes intérieurs d’une maison swahili à Luma et vous pourrez observer de près un mur de maison swahili en corail tout à la fin de la vidéo.

porte maison swahili

intérieur maison swahili

L’architecture et la structure urbaine de Lamu démontrent graphiquement les influences culturelles qui se sont rassemblées depuis plus de 700 ans en Europe, en Arabie et en Inde, en utilisant des techniques swahili traditionnelles qui ont produit une culture distincte.

La ville est caractérisée par son architecture Swahili unique qui est définie par l’organisation spatiale et les rues étroites et sinueuses. Ce modèle de rue en labyrinthe a ses origines dans les traditions arabes de la distribution de terre et du développement urbain. Il est également défini par des grappes de logements divisés en petits quartiers (mitaa), chacun étant un groupe de maisons où vivent un certain nombre de lignées étroitement apparentées.

rue luma

Les maisons en corail de Lamu se situent sur de petites parcelles d’une superficie moyenne de 250 mètres carrés. Les maisons swahili sont des unités résidentielles autonomes qui accueillent les activités d’une grande famille, d’un personnel domestique et (souvent) de membres de la famille élargie. Comme la nécessité de l’espace se pose, la plupart des maisons Swahili de Lamu peuvent se développer verticalement, donnant lieu à des unités à plusieurs étages.

swahili maison

maison swahili

Traditionnellement, les maisons swahili de Lamu sont orientées vers le nord. Cela fournit une protection contre le soleil et reflète également la pratique populaire d’orienter les maisons vers le qibla (direction où doit se tourner le fidèle pour effectuer le rite de la salat). Cette tradition a souvent donné lieu à des escaliers très complexes à l’intérieur de ces petites maisons à deux étages, car les paliers d’escalier devaient également conserver une orientation nord. Ainsi, les escaliers se trouvent souvent à l’extrémité nord d’une maison, avec la montée d’escalier allant d’ouest en est. On entre dans la maison du nord, par le porche extérieur (daka), le long du côté nord de la maison.

maison swahili kenya

Dans les maisons traditionnelles à deux étages de Lamu, le rez-de-chaussée est désigné comme le quartier des serviteurs et l’étage supérieur est le domaine des propriétaires et des membres de la famille élargie. Les maisons n’ont généralement pas de fenêtres tournées vers l’extérieur, sauf des trous d’aération élevés dans chaque salle de bains de niveau inférieur. Les pièces n’ont pas de fenêtres donnant sur la cour intérieure; Leurs ouvertures d ‘entrée sont leurs seules ouvertures. La structure globale de la maison de Lamu se compose de blocs de corail et de mortier de chaux.

maison swahili lamu

Sources et crédits photos : unesco.org, archnet.org, historvius.com, awaygowe.com, globalkitchens.wordpress.com, mapio.net.

Enregistrer

Laisser un commentaire