Nov 28, 2016
261 Vues

Les maisons du Burkina Faso

Écrit par

Le Burkina Faso est un pays à prédominance rurale, environ 90% de la population vit dans plus de huit mille villages. La densité de population la plus élevée (plus de cinquante personnes par km carré) est au centre, dans le plateau de Mossi. Cela contraste avec les grands espaces pratiquement inoccupés du sud-ouest, de l’extrême est et du nord où se trouvent la majorité des parcs nationaux et où l’utilisation du sol est très restreinte. La fin du 20ème siècle a vu une augmentation rapide de l’urbanisation, illustrée par la croissance exponentielle de la capitale Ouagadougou. Sa population est passée d’environ 100 000 en 1970 à 752 236 en 1996. Une personne sur deux vivant dans des villes vit à Ouagadougou.

Ouagadougou

Ouagadougou

La croissance de la capitale est en partie à la charge de la deuxième ville du pays, Bobo-Dioulasso. Avec environ le même nombre d’habitants à la veille de l’indépendance, Bobo-Dioulasso est aujourd’hui à moitié aussi peuplée que Ouagadougou (312 330 habitants en 1996).

Bobo-Dioulasso

Bobo-Dioulasso

Les maisons du Burkina Faso varient selon la région et le groupe ethnique. Elles vont de la hutte temporaire des Peuls et de la tente des Touareg à la cabane ronde en briques d’adobe couverte d’un toit de paille (ce sont les maisons du peuple Mossi, Bisa et Gourmantché). Au sud, les peuples Bobo, Dagari, Gourounsi et Lobi construisent d’énormes maisons semblables à des châteaux avec des murs en bois massif, des murs de boue et des toits plats : voir les maisons de Tiébélé. Plus de cent personnes peuvent habiter dans ces structures, qui sont parfois décorées de couleurs vives. Les villages du sud peuvent se composer d’une douzaine de vastes maisons dispersées.

maisons du burkina faso

Les matériaux de construction importés, tels que les tôles de zinc pour la toiture, deviennent de plus en plus importants dans les campagnes. Dans les villes, les grands boulevards, les ronds-points représentatifs, les stades de football et les immeubles administratifs à plusieurs étages comme le siège de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest à Ouagadougou symbolisent la modernité. Un quartier entièrement nouveau, Ouaga 2000 (ci-dessous), et contenant des villas, des ambassades et un centre de congrès, a été construit en marge de la capitale.

ouaga-2000-1

ouaga-2000-2

ouaga-2000-3

Sources et crédits photos : everyculture.com, afrotourism.com, rfi.fr, survoldefrance.fr, t2iimmobilier.com, t2iimmobilier.com.

Mots clefs de l'article :
Catégories de l'article :
Burkina Faso

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *