Mar 11, 2015
93 Vues

Maisons arméniennes à Zamosc

Écrit par

De chaque côté du Great-Market-Square à Zamosc (Pologne), il y a huit maisons à arcades, des immeubles locatifs qui abritaient des boutiques de marchands et des établissements vinicoles. Les immeubles sont décorées de frises, de fausses façades, de bas reliefs et de fresques. Ils ont des portails magnifiques ainsi que des plafonds en bois à l’intérieur. Chaque maison a sa propre riche histoire et ses noms. Les cinq maisons les plus décorées (appelées Armenian Houses : maisons arméniennes) se tiennent sur le même côté de la place que la mairie. Quatre d’entre elles constituent le Musée de Zamosc aujourd’hui. La ville a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel mondial par l’UNESCO en 1992 pour sa valeur historique et artistique importante.

La Wilczek House (maison de Wilcek) est proche de la mairie. Elle a été nommé d’après Jan Wilczek, un conseiller de la ville. La plupart de ses décorations sont situées dans les angles.

Wilczek House

Wilczek House

maison Wilczek

Wilczek House

Le second bâtiment, appelée Rudomicz House (maison de Rudomicz), appartenait à un avocat, médecin, écrivain ainsi que professeur et recteur de l’Académie de Zamojska, Bazyli Rudomicz. Il est l’auteur d’un journal dans lequel il décrit la vie au 17ème siècle à Zamość.

Rudomicz House

Rudomicz House

Le bâtiment suivant, richement orné, s’appelle  Under the Angel House (sous la maison de l’ange). Son nom vient d’un bas-relief avec l’archange Gabriel. Au-dessus de l’image de l’archange, entre la vigne, il y a une image d’un dragon et deux lions, s’appuyant sur leurs pattes de derrière. Le dragon symbolise le mal et les lions étaient censés protéger les habitants de la maison de celui-ci.

Under the Angel House

Under the Angel House

Le nom de la quatrième maison (Under the Married Couple House : sous la maison du couple marié) provient d’un bas-relief placé sur la façade, avec un homme et une femme. La légende veut que le propriétaire de la maison ne pouvait pas supporter la compagnie de sa femme querelleuse. Lorsque tous ses appels à la paix se sont avérées inefficaces, il l’a accusée de pratiquer la sorcellerie. En conséquence, elle a été brûlée sur le bûcher. C’est pourquoi il y a un sourire espiègle sur le visage de l’homme de pierre. C’est probablement juste une légende; Néanmoins, de nombreuses femmes accusées de pratiquer la sorcellerie étaient en fait exécutées dans Zamość. Par exemple, en 1664 six citadines ont d’abord été torturées, puis condamnées à mort sur le bûcher pour sorcellerie. Finalement, la peine a été atténuée et elles ont été décapitées.

Under the Married Couple House

Under the Married Couple House

La dernière des cinq magnifiques maisons surmontées d’un parapet s’appelle Under the Madonna House (sous la maison de la Madonne). La façade de la maison est décorée avec un bas-relief représentant la Vierge à l’Enfant Jésus marchant sur un dragon. Les cadres supérieurs des fenêtres du premier étage sont richement ornés et parmi les nombreux motifs il y a les initiales « SS » appartenant à Soltan Sachwelowicz, un marchand arménien et le fondateur de la maison. À l’heure actuelle le Musée Zamojskie est situé dans les quatre premières maisons et l’école secondaire des beaux-arts dans la cinquième. Source : Travel Zamosc.

maison de la madonne pologne

Under the Married Couple House

 

Enregistrer

Mots clefs de l'article :
·
Catégories de l'article :
Pologne

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *