Mar 2, 2015
561 Vues

Les maisons à travers l’Algérie

Écrit par

La population d »Algérie est divisée à parts égales entre les milieux urbains et ruraux. Le centre des villes anciennes est la Casbah (variantes : Kasbah, Kasba ou Qasaba) (forteresse arabe), un marché de ruelles sinueuses et complexes où une variété d’artisanat traditionnel est vendu. En dehors de ce reste relativement inchangé de l’ancien mode de vie, les villes algériennes sont un mélange de l’influence occidentale et de la tradition arabe.

 

 

La plus grande ville est la capitale, Alger, dans le nord, sur la côte méditerranéenne. C’est la plus ancienne ville du pays, datant de près de trois mille ans, à l’époque phénicienne. Dans la Casbah, la vieille partie de la ville islamique, de nombreux bâtiments sont délabrés, mais les rues étroites sont joyeuses, avec des enfants qui jouent, des commerçants et des gens qui marchent et font du shopping. La Casbah est entourée de nouveaux bâtiments, de style européen. La ville contient un mélange de grattes-ciel modernes et d’architecture traditionnelle turque et islamique.

Découvrir les vieilles maisons de la Casbah d’Alger !

architecture algérie

Oran, à l’ouest d’Alger, est la deuxième plus grande ville. Elle a été construite par les Arabes en 903, mais a été dominée par les Espagnols pendant deux siècles, et plus tard par les Français. Elle a ainsi plus d’influence européenne que toute autre ville en Algérie, elle abrite un grand nombre de cathédrales et d’architecture coloniale française.

 

Bien que la plupart du désert algérien est inhabité, il y a quelques villages, beaucoup d’entre eux sont entourés de murs de pierre. Reflétant les valeurs de la vie privée et de l’isolation, les maisons traditionnelles sont également fortifiée. Les chambres forment un cercle autour d’un patio ou d’une cour fermée. Les matériaux de construction traditionnels sont la pierre et la brique blanchies à la chaux, et dans les maisons anciennes, les plafonds et les parties supérieures des murs sont décorés avec des mosaïques.

 

Les nomades du désert et du haut plateau vivent dans des tentes tissés à partir de poils et de laine de chèvre. Dans les montagnes de Kabylie, les villageois construisent leurs maisons d’une pièce avec de l’argile et de l’herbe ou des pierres empilées, et divisent la pièce en deux parties, l’une pour les animaux et l’autre pour la famille. Le toit est fait de tuiles.

 

Enregistrer

Enregistrer

Mots clefs de l'article :
Catégories de l'article :
Algérie

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *