Tous les articles dans : Seychelles

L’architecture traditionnelle aux Seychelles avait deux formes distinctes : les maisons des plantations et les maisons de ville. La maison de plantation était centrée sur un lakou (une cour avec une maison de propriétaire ou de gérant), un kalorife (four de séchage pour le coprah) et des entrepôts. A côté de la cour se trouvaient les maisons ouvrières aux toits de chaume, et sur certaines plantations les maisons avaient des murs faits de feuilles de noix de coco. Les maisons ouvrières étaient souvent divisées en deux parties : une chambre à coucher et une salle de séjour. Le salon était souvent rempli de meubles et rarement utilisé, car la plupart de la vie sociale avait lieu à l’extérieur. La cuisine était habituellement dans une maison séparée. La maison typique de ville avait une forme plutôt victorienne, mais le toit et les murs pouvaient être faits de tôles de fer ondulées. Avec le déclin du secteur des plantations et de l’agriculture en général, la disposition traditionnelle des cours disparaît. Les maisons aux Seychelles sont maintenant souvent construites dans une architecture commune à de nombreuses anciennes colonies britanniques : généralement à toit plat avec une légère pente et des fenêtres avec de nombreux panneaux disposés horizontalement qui peuvent être inclinés afin de faciliter la circulation de l’air.