Avr 3, 2016
534 Vues

Chalet suisse : la beauté simple du bois

Écrit par

Les Suisses jouissent d’un niveau de vie impressionnant. Ceux qui vivent dans les Alpes ou dans les régions forestières vivent traditionnellement dans des maisons en bois avec des toits en bardeaux ou en tuiles et des pignons sculptés. Aujourd’hui, ces maisons sont moins construites. Même dans les zones rurales reculées, les nouvelles maisons sont généralement en brique ou en pierre. Mais les chalets de montagne construits par les citadins comme maisons de vacances imitent souvent les styles ruraux anciens.

chalet suisse

Le mot « chalet » est d’abord apparu dans le canton de Vaud en 1328 pour décrire de simples cabanes en rondins occupées par les agriculteurs lors de l’alpage : abris rudimentaires utilisés pour seulement quelques mois de l’année. En voyant ces anciens bâtiments aujourd’hui, peu de gens pensent qu’ils correspondent à notre définition du « chalet ». Ce n’est pas surprenant, puisqu’ils ont beaucoup changé en plus de 700 ans.

chalets suisse

Mais si un chalet n’est plus une simple cabine alpine, alors qu’est-ce c’est ? Au moins deux types de construction (en dehors de celle décrite ci-dessus) sont classées comme chalets. La première comprend la ferme traditionnelle en bois et les structures rurales particulièrement fréquentes dans la région de l’Oberland bernois de la Suisse. Ces structures sont principalement utilitaires, ce qui ne veut pas dire sans attrait. La deuxième définition, plus largement acceptée de « chalet » décrit un type de maison en ville qui représente l’architecture résidentielle suisse dans le monde. Selon le Dr Edwin Huwyler, directeur du Musée suisse en plein air Ballenberg, cette forme prend sa genèse dans le milieu du 19ème siècle. Il a été créé par les visiteurs français et anglais en Suisse qui, après leur retour, ont romancé des versions pas particulièrement précises des maisons vernaculaires qu’ils avaient vu.

le chalet suisse

Quelles sont les caractéristiques qui définissent ces chalets suisses traditionnels ? La plus évidente est la construction en bois, typiquement du pin rouge. Un pignon unique de premier plan avec de larges débords de toit est également apparent. L’angle du toit est souvent peu profond pour permettre l’accumulation de la neige, ce qui assure une isolation naturelle. Cette fonction permet également une utilisation plus complète de l’espace au sol au deuxième étage sans avoir besoin de lucarnes. Le toit est supporté, le plus souvent, par des supports solides, qui sont aussi décoratifs, bien que les poutres en saillie servent parfois cette fonction.

chalet en suisse

chalet suisse 7

chalet suisse 4

Sources : artsandcraftshomes.com, wikipedia, bugbitten.com, hd4desktop.pw, vrbo.com.

Mots clefs de l'article :
·
Catégories de l'article :
Suisse

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *