Mar 18, 2017
105 Vues

Pioneertown : un ancien décor de film devenu une vraie ville

Écrit par

En 1946, un groupe de légendes hollywoodiennes, dont Roy Rogers, Dick Curtis et Russell Hayden, fatigué de voyager dans des endroits lointains pour tourner des westerns, très populaires à l’époque, a décidé de construire un décor de l’ouest sauvage dans le sud de la Californie, où les réalisateurs pouvaient tourner des films et l’équipage pouvait vivre. Ils sont allés à moins de trois kilomètres au nord-ouest de la vallée de Yucca, et à deux heures de Los Angeles, et ont commencé à construire des façades et des bâtiments d’une ville du farwest du 19ème siècle. La ville a été nommée Pioneertown.

Le projet a été un énorme succès. Plus de deux cents westerns ont été filmés à Pioneertown, et le décor a servi de toile de fond pour un grand nombre d’émissions de télévision. Au fur et à mesure que les années ont passé et que l’intérêt d’Hollywood s’est portée sur de nouvelles idées, les affaires de Pioneertown ont diminué et la ville a prit un nouveau rôle : celui d’une attraction touristique.

Un visiteur à Pioneertown en 2012 a décrit sa visite dans un article du San Diego Reader :

« Se promener dans Mane Street est une expérience bizarre. Une ruelle abandonnée se trouve en face d’une prison reconstruite, d’une maison de bains et d’une banque. Des chariots de « dynamite » sont disposés comme des accessoires dans la rue poussiéreuse. Des mannequins incroyablement réalistes se reposent dans des fauteuil « rocking chair » sous les porches. Il est difficile de dire ce qui est réel et ce qui a été intentionnellement mis en place. Les maisons de la rue Mane ressemblent plus à des œuvres d’art vivantes qu’à des maisons. »

Plus récemment, les gens des grandes villes (artistes, entrepreneurs et autres personnalités excentriques) qui cherchaient à sortir de leur vie stressante, ont commencé à y venir et à y rester pour de bon. Les propriétés de Pioneertown se vendent alors comme des p’tits gâteaux.

Julian T. Pinder, un cinéaste canadien, a déménagé à Pioneertown en 2014 de Los Angeles avec sa femme. Ils ont acheté ce qui était une cabane minière dégradée et l’ont transformée en maison familiale. Un autre résident de Pioneertown, un créateur de bijoux belge, et son associé, un cadre retraité de l’industrie de la bijouterie, ont quitté leur maison à New York et ont acheté et restauré trois maisons dans la région, y compris une église.

De nouvelles entreprises se sont également installées : il y a un studio d’enregistrement de musique à la fine pointe de la technologie, et un magasin de mode vintage vendant des jupes, des robes, des combinaisons et des vestes en cuir. L’un des endroits les plus fréquentés de la ville est le restaurant « Pioneertown Palace » qui sert des côtes de bœuf délicieuses, des hamburgers, des sandwichs et de la musique live. Parmi ses clients réguliers figurent des musiciens remarquables comme Eric Burdon et Robert Plant de Led Zeppelin. Depuis 2014, Pioneertown a une population d’un peu plus de six cents habitants.

Sources et crédits photos : Amusing Planet, Helen Gordon, Catchpenny, Laura Hamilton, Wayne Stadler.

Mots clefs de l'article :
Catégories de l'article :
USA

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *