Mar 12, 2017
240 Vues

Les maisons en terre de Gaoui

Écrit par

Gaoui est un village du Tchad situé à 10km au nord-est de N’Djamena. Il aurait été la capitale de la civilisation Sao et est maintenant connu pour son architecture traditionnelle et la fabrication de poterie. Le village abrite également un musée : le palais ci-dessous était la résidence du Sultan de Gaoui; construit à la fin du 19ème siècle, c’est peut-être un des plus anciens bâtiments existant au Tchad. Il a été rénové dans les années 90 par la Communauté européenne, et on peut aujourd’hui le visiter, le Sultan s’étant installé à une centaine de mètres dans un nouveau palais plus moderne et plus grand.

maisons gaoui

Les murs sont en terre sèche et sont ornés de peintures ocres et blanches. Le palais comprend quatre pièces : trois pour les épouses et une pour le Sultan lui-même, qui pouvait aussi lui servir de salle d’apparât. Dans la cour, la case ci-dessous était apparemment destinée à accueillir une belle-mère du Roi, non loin des toilettes.

 

Le village est habité par les Kotoko, un peuple de pêcheurs répartis le long du fleuve, jusqu’au Lac. Les Kotokos sont un peuple implanté depuis la nuit des temps au bord du Chari. Aujourd’hui encore, les Kotokos sont redoutés comme magiciens. On dit que les Kotokos sont les descendants des Saos, géants légendaires qui peuplaient la région du Lac dans l’antiquité. Mais à Gaoui, les décors picturaux, réalisés exclusivement par les femmes sur les façades des maisons en début de saison sèche, disparaissent progressivement face à l’urbanisation. Heureusement, les poteries sont toujours là, et le musée communautaire aussi.

Sources et crédits photos : josephescu, Hervé Cheuzeville, Chuck Moravec.

Mots clefs de l'article :
·
Catégories de l'article :
Tchad

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *