Le peuple Akha est une tribu indigène de colline qui vit dans les petits villages des montagnes de la Thaïlande, de la Birmanie, du Laos, et de la province de Yunnan en Chine.

La maison du peuple Akha est soit construite directement sur le sol, soit sur pilotis à environ 1 ½ mètres du sol. La maison typique Akha a un toit de chaume, des murs faits avec du bois ou du bambou et une zone de stockage pour les produits en dessous du logement. Beaucoup de maisons Akha sont situées dans une enceinte clôturée, qui contient une maison principale, un grenier et de petites maisons utilisées par des membres de la famille élargie.

Chaque maison a un côté masculin et féminin. Les hommes vivent dans des quartiers séparés avec leur propre matériel de cuisson. Il est tabou pour eux d’entrer dans la plus grande pièce où les femmes et les enfants passent leur temps, préparent et mangent leur nourriture. Chaque maison a un autel d’ancêtre.

maison peuple akha

Traditionnellement, les villages du peuple Akha sont situés à une altitude élevée et leurs emplacements sont choisis pour les qualités des régions environnantes. Le territoire doit être boisé, favorable au riz, au maïs et à la culture du pavot et il doit y avoir aussi des pâturages herbeux pour les vaches. Un accord avec l’esprit de la terre est nécessaire avant que l’établissement du village puisse avoir lieu.

village akha

Les villages et les maisons du peuple Akha sont assez faciles à repérer une fois que vous avez quelques connaissances sur leurs préférences architecturales et leur mode de vie. Les villages traditionnels Akha ont une balançoire cérémonielle placée à l’un des points les plus élevés de leur village. En outre, il y aura également des portails d’esprit aux extrémités du village qui sont très sacrées pour les Akha et qui ne doivent jamais être touchées. Le peuple Akha vit habituellement dans des villages intercalés avec d’autres groupes ethniques dans les montagnes. Leurs villages ont généralement une quarantaine de ménages. Les grands villages comptent jusqu’à 100 ménages. Des sentiers pédestres relient les maisons du village et un village à l’autre. De nombreux villages Akha ne peuvent être atteints qu’en marchant plusieurs heures ou plusieurs jours le long des sentiers de montagne.

Chaque village d’Akha se distingue par ses portails en bois sculptés présidés par des esprits gardiens. Il ne faut pas marcher à travers le portail, à moins que vous envisagez de passer du temps dans l’une des maisons du village. Le portail a de grands personnages masculins et féminins en bois sculptés avec des organes sexuels exagérés qui « séparent » le monde humain des esprits. Les portails sacrées sont destinées à empêcher les mauvais esprits d’apporter la maladie et le malheur au village. Ils sont souvent en bambou et accompagnées de statues de fertilité masculine et féminine qui ne se distinguent pas les unes des autres sauf pour les organes sexuels exagérés. Il y a habituellement deux portails : un en pente ascendante et un autre en pente descendante. L’intérieur est le domaine des personnes et des animaux. L’extérieur est le royaume des esprits. Il est strictement tabou que les gens passent par ces portails ou les touchent.

Pour la protection contre les tribus hostiles, les villages et les maisons du peuple Akha ont été traditionnellement construits sur les crêtes des montagnes, c’est aussi là que les esprits résident. Souvent, la crête de la montagne sert d’une sorte d’avenue divisant le village en deux. Parfois, les villages sont construits sur une pente.

Sources et crédits photos : Wikipedia, factsanddetails, siamdreaming, ytravelblog, cyrileberle, booking, fairtrek.