Vous êtes passionné par les histoires et les cultures anciennes ? Celles de l’Indonésie sont celles des plus impressionnantes au monde. Celles-ci se reflètent même dans les constructions de leurs maisons symbolisées par 3 parties distinctes du monde : le monde supérieur, celui des divinités et celui des ancêtres. Programmez-vous pour voyager dans cette merveilleuse destination touristique et découvrez-y les 4 plus célèbres demeures traditionnelles des Indonésiens qui se caractérisent chacune par leur architecture.

Maisons Dayak

Les Dayaks sont des populations indonésiennes originaires de Bornéo. Leurs maisons traditionnelles sont l’une des plus remarquables et l’une des plus belles en Indonésie.

maisons traditionnelles des Indonésiens

Crédit photo : B10m

Les maisons Dayak faites à partir de tronc d’arbre sont les plus longues de tout le pays, mesurant jusqu’à 110 mètres. Partez pour un voyage de découverte en Indonésie si vous n’en avez pas encore vu. Leurs décorations murales de l’extérieur constituent l’un des principaux centres d’attraction de leurs visiteurs. Chaque dessin représente un monde particulier : les serpents représentant le monde inférieur, le monde terrestre et les oiseaux rhinocéros représentant le monde supérieur ou le monde céleste. Ces animaux sont selon la légende indonésienne reliés aux mythes autour de la maison. Ces murs sont constitués de plaques d’écorces et les sols faits de simples planches de bois.

L’utilisation de ces maisons a été durant longtemps consacrée à la rencontre des gens après leur travail pour parler de tout et de rien, notamment de la vie sociale en général pour renforcer la cohésion entre eux. Ainsi, elles constituaient des centres de vie sociale, mais aussi de vie religieuse et même de cérémonies. La pièce principale réservée aux ancêtres se place au beau milieu de la maison pour séparer le monde supérieur du monde inférieur.

Maisons Minangkabau

Les Minangkabau sont des Malaisiens habitant les montagnes du Padang à l’ouest de Sumatra. Leurs maisons se spécifient par leurs toitures faites à partir de cornes de buffles.

maison typiques indonésie

Crédit photo : Marc Veraart

En effet, en langue sanskrit « menang » signifie « gagner » et « kerbau » pour « buffle ». Ce mythe, selon toujours la légende indonésienne, relatait le combat qui a eu lieu entre le buffle et le royaume de Majapahit, un combat arrangé par les peuples Minangkabau. Le buffle aurait gagné et ces derniers se sont mis à s’appeler eux-mêmes « Minangkabau » ou « Buffles gagnants ». Ce mot évoque pour eux courage et force.

Leurs maisons sont appelées des « rumah gadang » signifiant « seule famille ». Elles sont larges, mais ne sont habitées que par une seule famille de 3 à 4 générations d’un seul ancêtre. Chaque famille s’identifie par l’architecture de leurs demeures. Généralement, elles sont composées de 3 pièces : la pièce principale au milieu appelée « rumah tongah », un large espace appelé « pangkalan » pour recevoir les visiteurs, puis les chambres ou « biliak ». À côté de la pièce principale se trouve encore une petite pièce appelée « anjuang » à laquelle s’oppose la cuisine.
Comme les maisons Dayak, ces « rumah gadang » ont été des lieux de rencontre mais ne sont réservées qu’aux femmes. Les hommes passent peu de temps dans leurs maisons.

Maisons Batak

Le peuple Batak se divise en 6 ethnies distinctes et c’est en fonction de chaque ethnie que se sont construites traditionnellement leurs maisons.
Il y a 2 races Batak, les Mandailing et les Angkola qui ont été influencés par la religion musulmane en XIXe siècle, les Toba et devenus chrétiens, et d’autres petites ethnies qui ont su gardé leur religion d’origine. Les maisons des Toba et Karo sont reconnaissables par leur architecture de massifs pour s’adapter à la vie invariable des habitants. Elles ne sont pas assez solides.

maisons indonésie

Crédit photo : Christian Bachellier

Appelées « Rumah adat », la plupart des pièces des maisons traditionnelles Batak ont constitué principalement des lieux de stocks de riz ou « Sopo ». Les ornements à leur extérieur ont pour rôle d’éloigner le diable et de conjurer ses mauvais sorts sur les habitants. Ces décorations sont des représentations anthropomorphiques et zoomorphiques. Elles sont faites de gravures et de peintures à partir de couleurs naturelles à savoir le rouge avec de l’argile rouge, le blanc avec de la craie, et le noir avec du charbon. Chaque couleur représente un monde : le rouge pour le monde des humains, le blanc pour le monde des divinités et le noir l’enfer.

Maisons Toraja

Les Toraja sont des habitants des montagnes du Sud Ouest et du centre de la Sulawesi. Le mot « toraja » signifie « ceux qui vivent en montagnes » dont « raja » en sanskrit évoque « roi ». Ainsi, l’architecture des maisons toraja se base sur une hiérarchisation de la vie sociale.

maisons indonésie

Crédit photo : Al-dabra

En effet, la société toraja est strictement hiérarchisée. Les rangs des personnes sont déterminés par leur jour, date et lieu de naissance. Les nobles sont appelés « rengnge »,le peuple « makaka » et les esclaves « kaunan ». Les maisons toraja ou «tongkonan » sont dotées généralement d’une toiture de cornes de buffles pour évoquer courage, force et force divine. Elles représentent l’univers divisé en 3 mondes différents : le toit pour le monde supérieur, la maison proprement dite pour le monde des humains, et la partie en dessous du sol pour le monde inférieur.

Pour les Toraja, les toits sont les plus importants de la maison. Ireprésentant le monde supérieur, ils constituent pour eux quelque chose de profond. Il n’est pas étonnant de voir que même si maintenant le corps de la maison est modernisé, fait à partir de ciment, les toits gardent toujours son aspect traditionnel.

Enregistrer