Août 30, 2016
211 Vues

Les maisons typiques en Libye

Écrit par

L’architecture libyenne moderne dans tout le pays reflète l’impact de la richesse pétrolière spectaculaire. Les immeubles d’appartements modernes et du gouvernement et des complexes de bureaux privés abondent dans les grands centres urbains, alors que le logement du peuple est une caractéristique de la campagne. Cependant, la répartition du pouvoir politique entre les secteurs de la société libyenne, dans une certaine mesure, se reflète, encore, dans les formes traditionnelles de l’architecture. Les fortifications, un témoignage du pouvoir tribal ainsi qu’un rappel du passé comme un état piratique, dominent la partie ancienne de Tripoli. Des préoccupations similaires pour la sécurité sont caractérisées dans d’autres villes libyennes anciennes. Dans les montagnes de Tripoli, certaines colonies ont été construites entièrement sous terre. Ces maisons troglodytes en Libye maintiennent une certaine sécurité en ayant une seule entrée. Plus au sud, le souci de la défense était aussi une caractéristique de l’architecture. La plupart des communautés oasiennes étaient murées et fortifiée. Dans l’oasis Sawknah d’Al Djoufrah, par exemple, l’enceinte fortifiée est étendue sur toute la zone résidentielle. Dans de nombreuses villes, le modèle traditionnel de résidence était une colonie dense de maisons à l’intérieur d’un périmètre fortifié avec des terres agricoles situées à une certaine distance des zones résidentielles.

Vue de la vieille ville de Ghat

Vue de la vieille ville de Ghat

La ville de Ghadamès vue du ciel

La ville de Ghadamès vue du ciel

Les villes libyennes sont caractérisées par une distinction stricte entre l’usage public et privé de l’espace. Les rues, les cafés, les mosquées, et les magasins sont le monde de l’homme, tandis que le composé domestique est le monde de la femme. Les jardins, habituellement travaillés par les familles, sont des sanctuaires, où les étrangers ne peuvent pas entrer. La nature compacte des centres résidentiels fortifiés leur donne un caractère distinctif. Les rues sont étroites et sinueuses. Dans certaines régions qui cherchaient à étendre l’espace disponible pour le développement de la famille élargie, les maisons en Libye se sont agrandies au niveau du deuxième étage sur la rue pour étendre les logements.

maison libye

maison libye

maisons en libye

L’utilisation de l’espace par rapport à la distance sociale est une caractéristique majeure de la coutume libyenne. L’espace public est le monde de l’homme occupé et animé. L’espace privé est aussi rigidement défini pour les hommes et est l’espace public pour les femmes. Le design traditionnel de la maison n’a pas de fenêtres au niveau du premier étage. Les maisons en Libye peuvent avoir des fenêtres au niveau du deuxième étage, mais elles sont bouchées, parfois avec des filigranes de fer élaborés. Il y a habituellement une seule entrée, à travers une lourde porte en bois. Certaines des maisons plus luxueuses ont une grande cour rectangulaire avec des jardins et des fontaines élaborées. La cour est entièrement close, tout comme le monde privé de la famille immédiate. Un grand balcon court sur toute la longueur et la largeur du deuxième étage et est accessible par un ou deux escaliers au design élégant.

les maisons en libye

Dans les sociétés de tentes, l’utilisation de l’espace et la distinction entre les espaces publics et privés sont similaires à ceux observés dans les villes. Les camps de bédouins se composent de tentes étroitement liées, et la distance physique entre les groupes de la famille de la même section tribale renforce la vie privée. La plupart du temps, les camps bédouins sont répartis à travers la campagne avec des groupes séparés les uns des autres par plusieurs kilomètres.

tente bedouin lybie 1

Les camps sont organisés pour répondre aux exigences complexes de la gestion du troupeau et de l’industrie artisanale. Les propriétaires individuels de troupeaux mâles coopèrent pour accomplir la tâche difficile de gérer plusieurs troupeaux différents avec les exigences de pâturage et d’entretien divers. Les femmes aident au tissage et au filage de la laine et des poils des troupeaux; faisant les sommets des tentes, des couvertures et des sacs de stockage.

tente bedouin lybie 2

La capitale, Tripoli

La capitale, Tripoli

Source : everyculture.com. Crédits photos : reuters.com, freevst.x10.mx, edition.cnn.com, s-media-cache-ak0.pinimg.com, s-media-cache-ak0.pinimg.com, reuters.com, telegraph.co.uk, stefanoscata.com,

Mots clefs de l'article :
Catégories de l'article :
Libye

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *